Je m'abonne

« Marseille, tais-toi Marseille… »

Tribune. Trop souvent depuis quelques temps maintenant, Marseille se retrouve régulièrement à la une de tous les journaux pour ses affaires de drogue et de corruption, et ne cesse de faire parler d’elle dans les médias, avec force éclats de voix et grand tumulte. Et ça ne date pas d’aujourd’hui !…

« L’hybridation du travail n’est pas un effet de mode »

Par Florian Delifer, fondateur d’OfficeRiders Tribune. L’organisation spatio-temporelle des entreprises a été bousculée par la crise que nous avons traversée, et il est désormais temps de repenser le lieu de travail en intégrant l’outil digital et le facteur humain. Moins de déplacements, plus de flexibilité et la juste dose de…

Cybersécurité : « Les ransomwares sont extrêmement rentables pour les cybercriminels »

Par Christophe Jolly, Directeur régional Europe du Sud Vectra AI Tribune. Les ransomware et ransomOps représentent aujourd’hui l’une des principales menaces numériques qui pèsent sur les organisations. Dans quelle mesure les outils basés sur l’intelligence artificielle (IA) constituent-ils le moyen actuellement le plus efficace de lutter contre leurs méfaits ? Au cours…

Que penser de la procédure simplifiée d’évacuation des lieux en cas de squat ?

Par Christophe Zeller, Directeur Général IRG Immobilier Tribune. Avec la loi ASAP du 7 décembre 2020, la réglementation a récemment évolué en ce qui concerne les squatteurs de biens immobiliers en facilitant la procédure permettant aux préfets d’ordonner l’évacuation des lieux. Mais la réalité n’est pas aussi simple : le préfet…

« MIPIM : retour sur l’évènement immobilier de la rentrée 2021 »

Par André Perrissel, Président Exécutif World Property Business Club Tribune. Le MIPIM est le grand rendez-vous annuel mondial des professionnels immobiliers, promoteurs, acteurs publics, urbanistes, développeurs, architectes, organisations professionnelles et agents immobiliers. Après un rendez-vous annulé en 2020, l’édition 2021 était l’occasion de nous y retrouver, avec, certes, une participation…

Réchauffement climatique : le GIEC cherche-t-il à nous faire peur ?

Tribune. Le rapport de 3.949 pages consacré aux connaissances disponibles sur la science du climat et publié par le GIEC cet été 2021 a été largement commenté. La conclusion de son « résumé pour les décideurs » fait peur : « Le réchauffement global de 1,5°C à 2°C sera dépassé au cours du 21ème…

Marseille : et si on occupait du développement du port !

Tribune. La récente visite de notre Président à Marseille montre que la capacité à relier entre eux les évènements n’est pas le point fort de nos concitoyens : lacune à combler car le monde est, plus que jamais, devenu un lieu où on doit impérativement raisonner système.  Une action déclenchant…

« Le Brésil, pays de la cordialité plus que du masque et du vaccin anti-cordiaux »

Par Emmanuel Jafelin, ancien diplomate au Brésil, « philosophe de la gentillesse », traduit au Brésil (« Caderno de exercicios de Gentileza ») Le grand anthropologue brésilien Sergio Buarque de Hollanda1 avait écrit en 1936 un livre anthropologique sur son pays qui s’intitulait « l’homme cordial » dans lequel il voyait une racine du Brésil. Donc vaccin…

« Un toit pour tous »

Par Michel Platero, Président de la FNAIM du Grand Paris, et Philippe Le Gall, Président Délégué régional Ile-de-France et Président de la Croix Rouge Ile-de-France Tribune. La crise sanitaire exceptionnelle que nous traversons laisse présager une aggravation importante de la situation des sans-logis. Cette question devrait être au cœur du…

« BTP : comment retrouver l’équilibre ? »

Par Grégoire Leclercq, directeur général délégué du groupe EBP Tribune. Les professionnels du bâtiment affichent leur confiance pour terminer l’année 2021 convenablement. Mais la hausse des prix des matières premières, les contraintes du pass sanitaire et le manque de personnel sont source de tensions. Le BTP cherche à retrouver son…

Diana et Marilyn, deux femmes fragiles et combatives

Tribune. Il y a vingt-quatre ans, le 31 août 1997, la « reine des cœurs », Diana Spencer, trouvait la mort à Paris, sous le pont de l’Alma. Née en  1961,  elle aurait eu soixante ans le 1er juillet de cette année, et, pour fêter l’anniversaire de leur mère disparue, ses deux…

La France doit retrouver sa souveraineté économique

Par Véronique Rocchi, présidente de France d’Avenir Tribune. Quand la conscience des peuples s’éveille , la voie du changement n’est pas loin…Il y a une manière de contribuer au changement , c’est de ne pas se résigner.L’ensemble de la classe politique Francaise, Européenne éduquée mais figée l’affirme, il est l’heure…

« La France peut s’en sortir en apprenant à mieux travailler ensemble »

Quand on voit la difficulté que nous avons ici en France à trouver des consensus stables, notamment dans le domaine social avec les conséquences néfastes sur la marche des affaires ; ce n’est pas inutile de regarder à côté de nous les pays voisins pour comprendre les contextes qui leur permettent d’arriver…

Les routes françaises en mauvais Etat

Par Emmanuel JAFFELIN, Philosophe, écrivain, auteur d’une Archéologie du Rond-Point (Amazon) Tribune. Il va de soi lect-rice/eur que ce que tu vas lire coule comme l’eau sous le pont et exprime ce que tu vis et vois en marchant sur les trottoirs ou en roulant « dans » les rues et « sur »…

Immobilier neuf en Corse : pourquoi la Corse séduit les investisseurs

Par Graziella Mattei, co-fondateur Top Logement, agence immobilière spécialiste de l’immobilier neuf Tribune. Région touristique par excellence, la Corse accueille, chaque année, près de 3 millions de passagers aériens et maritimes ! Entre paysages de rêve et douceur de vivre, celle que l’on surnomme à juste titre « l’île de beauté…

« La résilience ne s’improvise pas »

Par Philippe Plichon, Directeur Associé chez Praditus Tribune. La résilience vit avec nous et en nous. Il est naturel de l’associer à une réaction nécessaire pour faire face à l’adversité, ou, dit de façon plus directe, pour « encaisser les chocs », tels que ceux que nous subissons encore du fait de…

« Du métro à la trottinette »

Par Emmanuel Jaffelin, auteur de l’Eloge de la Gentillesse (Bourin 2009, Pocket 2018) et On ira tous au Paradis (Flammarion) Tribune. Du métro à la trottinette. Ou : Comment les sous-terrains de Paris sont remplacés par les trottoirs. Le Paris post moderne est une ville du trottoir ! Le monde change : autrefois, le…

Le traducteur face au monde de l’instantané

Tribune. Les années 2020 et 2021 sont certes marquées par la crise sanitaire mais également par la rapide évolution des nouvelles technologies d’information et de communication, et le traducteur doit évoluer dans ce monde dit de « l’instantané ». Citons par exemple le quotidien de « Click and collect », le paiement immédiat, les…

L’écologie politique est-elle catastrophique ?

Par Emmanuel Jaffelin, auteur de l’Eloge de la Gentillesse (Bourin 2009, Pocket 2018) et On ira tous au Paradis (Flammarion) Tribune. L’écologie politique, qui prend la forme de ces partis politiques qui s’appellent « Les Verts » en France ou en Allemagne (« die Grüne »), tire moins ses racines de la cité (« polis »…

Alain Goetzmann : « Réflexions et exécutions stratégiques »

Tribune. Dans la Grèce antique, le stratège est un magistrat, membre du pouvoir exécutif, dont la charge inclut la conduite des affaires militaires. Il est le Chef des Armées. Les noms de Thémistocle, vainqueur des Perses au détroit de Salamine ou de Périclès, tous deux stratèges brillants, ont traversé les…

« Après l’aide de l’État, l’industrie doit accélérer sa transformation digitale »

Par Jean-Baptiste Clouard, co-fondateur de Flowlity Tribune. À l’heure où les pénuries de matières premières se généralisent jusqu’à impacter directement les consommateurs, un sentiment d’impuissance se propage dans l’industrie face à l’ampleur de ce phénomène. Pour y remédier, l’État se dit toutefois prêt à soutenir l’économie en atténuant les effets…

Diversité et inclusion en entreprise : au-delà du « bullshit »

Par Robert Acouri, président du groupe Cider Tribune. En matière de RSE, exit l’inacceptable corporate bullshit et place aux actes. Du recrutement au traitement global de la carrière, les entreprises doivent désormais veiller activement à concevoir un climat propice aux différences dans le respect de la vie privée. Comment cultiver…

Le Courageux médecin Axel Kahn

Par Emmanuel Jaffelin, auteur de l’Eloge de la Gentillesse (Bourin 2009, Pocket 2018) et On ira tous au Paradis (Flammarion) Médecin généticien, ce médecin était jusqu’à présent connu par ces hautes fonctions de Président de la Ligue nationale contre le cancer et de Président de l’Université Paris-Descartes (2007-2011) ainsi que…

Covid19 : bas les masques !

Par Catherine Muller, Docteur en psychologie Emboîtant le pas à des pays comme Israël, les  Etats-Unis ou la Belgique, la France a décidé le jeudi 17 juin de moduler les règles du port du masque, qui ne sera plus obligatoire en extérieur. Décision justifiée, selon le Premier ministre Jean Castex,…

« Investissements immobiliers en Italie, pourquoi Milan est aujourd’hui l’endroit préféré pour les investisseurs »

Par Fabiano Testa, CEO, investment advisor Tribune. L’Italie dans son ensemble représente un potentiel touristique énorme avec 55 sites Unesco. Elle fait bénéficier aujourd’hui les investisseurs immobiliers d’avantages fiscaux très intéressants. Par exemple un abattement fiscal pouvant aller jusqu’à 90% ou une flat taxe pour gros revenus qui a déjà attiré…

Abstention : la démocratie en charpie

Les résultats de ce premier tour des élections locales soulignent avec une clarté fascinante le rejet par le pays de la manière dont le pays est gouverné. Sur le plan local il est évident que le citoyen ne comprend plus et accepte de moins en moins le mille-feuille territorial qui…

« Pour un regard aiguisé sur le télétravail »

Par Maître Bouyssou, membre du think tank de la Chambre FNAIM du Grand Paris et Avocat au barreau de Paris, spécialiste en droit du travail, Cabinet Bouyssou Tribune. Les mesures de prévention préconisées dans le cadre de l’état d’urgence voté en mars 2020 conjuguées aux aspirations à une meilleure articulation…

Presse : lettre ouverte du Groupe Coopératif MLP

« Chers Éditeurs, Nous entrons en période d’élection, je suis désormais systématiquement attaqué par Roland le Néel, mon colistier de 2016. Pour faire cesser toute désinformation, je souhaite porter à votre connaissance quelques éléments factuels. Roland le Néel a décidé de démissionner de son poste d’administrateur au bout de 5 ans…

Le paradoxe écologique du vélo électrique

Par Emmanuel JAFFELIN, philosophe, motard et cycliste, auteur d’une Archéologie du Rond-Point (Amazon) Le vélo a un chic et un atout rarement mentionnés : Il remplace le cheval. Comme on « monte » sur un cheval, on « monte » sur un vélo (et pas forcément le sien puisque la location existe, location que les…

Notre Outre-Mer, avenir pour nos entreprises

D’après un sondage, deux Français de métropole sur trois s’interrogeraient sur la pertinence de conserver notre Empire sur Mer. Posons nous la question de savoir  comment des Français peuvent imaginer  brader leur Patrimoine  national? Sauf que :  les 2/3 ne font plus confiance à la démocratie, même chose pour les…

Le traducteur et l’art de vivre, une spécialisation en plein essor

L’art de vivre permet de tisser des liens en temps de crise, une manière de vivre, être et de penser. Cet art nous rapproche, inspire et apaise pendant cette période de pandémie. Ce domaine est devenu une véritable spécialisation pour le traducteur aujourd’hui, notamment dans les textes « lifestyle », tels que…

« Immobilier commercial : état des lieux et perspectives »

Par Michel Kessler, cofondateur de Paris Seine Immobilier, délégué fédéral FNAIM Grand Paris, expert Immobilier et membre de la commission de conciliation des baux commerciaux Tribune. A la veille d’une possible levée totale des restrictions sanitaires, dans quel état se trouve l’immobilier commercial et quelles sont ses perspectives ? L’investissement dans…

« Taiichi Ohno, un regard « lean » sur la valeur »

Par Alain Goetzmann

Tribune. Taïchi Ohno est le concepteur de ce qu’on a appelé le système Toyota. À la fin de la guerre, le constat est navrant. Un ouvrier américain a une productivité 9 fois supérieure à un ouvrier japonais. Or, selon Kiishiro Toyoda, il faut impérativement rattraper les Etats-Unis, faute de quoi l’industrie automobile japonaise mourra.

Ohno y est envoyé pour étudier la production de masse américaine. Or, si l’industrie automobile japonaise est ménagée par une loi protectionniste datant de 1936, elle doit quand même se plier à la concurrence, en termes de prix et de choix, afin de satisfaire des clients exigeants, qui ne sont pas du tout prêts à acheter, par pur patriotisme, des modèles moins bien et plus cher. C’est le handicap de séries forcément plus courtes qu’aux Etats-Unis où les voitures font déjà partie, depuis longtemps, du « way of Life ». De ce défi naît l’idée de génie d’Ohno : produire un éventail très large de voitures, afin d’offrir un vrai choix aux consommateurs et réduire drastiquement les coûts, par un système de production beaucoup plus frugal. C’est le juste-à-temps, la chasse au gaspillage, une organisation de production plus fluide et plus flexible, les kanbans et, le « lean » management.

« Le prix, c’est ce que vous payez. La valeur, c’est ce que vous recevez » a coutume de dire Warren Buffet. La création de valeur pour le client doit reposer sur du solide et non sur une simple perception. C’est l’objectif d’un système de management « lean ». Toyota a toujours su comment maximiser la valeur, même dans des circonstances adverses. Compte tenu de la nécessité de produire, à l’époque, avec des ressources limitées, le constructeur japonais commença par le recensement de toute activité ou dépense qui ne contribuerait pas directement à la valeur qu’un client serait prêt à payer. Ce premier processus de création de valeur fut donc un processus d’élimination. Sur une chaîne d’assemblage, par exemple, si installer le rétroviseur d’une voiture fait, incontestablement, partie de la création de valeur, traverser l’usine pour chercher un tournevis, alors que le véhicule est à l’arrêt, est un déchet. S’il y a plus d’opérateurs que nécessaire pour assembler un véhicule ou plus de pièces en inventaire qu’utile, ce sont des déchets car ils ne font qu’ajouter des coûts inutiles au produit.

La clé de ce raisonnement est que tout déchet, par nature, contrevient à la satisfaction du client. Toute activité, qu’il s’agisse d’un produit manufacturé, de la préparation d’un repas ou du traitement d’un sinistre par une compagnie d’assurance est concerné. Dans le cas de la santé, c’est encore pire : l’objet du travail et le client sont la même personne, rendant les activités sans valeur particulièrement visibles et contestables. Dans les organisations « lean », tous les efforts, c’est un postulat, sont concentrés sur le client. Le taux de défauts, la livraison en temps et en heure ou le relevé d’indicateurs de coût comme la rotation des stocks en sont les exemples les plus marquants.

Ces organisations mettent l’accent sur ceux qui font le travail pour le client. Elles considèrent que les ouvriers en production, les soignants dans les hôpitaux, ceux qui traitent des déclarations dans les compagnies d’assurance sont les gens les plus importants. De ce fait, ceux qui ne « produisent » pas, les études, l’informatique, les relations humaines et même la direction générale, n’ont de valeur que par le soutien qu’ils prodiguent à ceux qui produisent. Quand il est important de savoir ce que vaut vraiment quelque chose, une seule question se pose : « Pourquoi le client paierait-il pour cela » ? Si la réponse est « Je ne sais pas », il est peut-être temps de l’éliminer.

Ce que Peter Drucker traduit par cet aphorisme : « Il n’y a rien de plus inutile que de faire avec efficacité quelque chose qui n’a pas du tout à être fait. »


Alain Goetzmann, Coach et Conseil en Leadership & Management

Quand le père de la République reçoit une claque impaire…

Par Emmanuel JAFFELIN, philosophe Tribune. Le Président de la République, qui fit interdire la gifle et la fessée via un vote du Sénat le 2 juillet 2020, reçoit le 8 juin (près d’un an plus tard) une claque d’un citoyen mécontent et irrespectueux de la loi. Cet homme aurait dû…

Le WPBC, une vitrine internationale pour l’immobilier français

Par André Perrissel (Agence Etoile – Paris) Tribune. Pour sa première sortie hors des frontières Françaises depuis le début de la crise sanitaire, le World Property Business Club (WPBC) a choisi Madrid. Du 27 au 30 mai, tout l’immobilier international se donnait en effet rendez-vous au Salon Immobilier International de…

Témoignage d’un patron de TPE positif et non rancunier

Par Yvan Raphanel « Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen.Par l’obéissance il assure l’ordre ; par la résistance, il assure la liberté. » Alain Ledit témoignage ne citera aucun nom, personnel ou de société, j’enverrai ce témoignage à qui de droit et ils se reconnaitront. J’ai eu la chance…

« Pourquoi adhérer à la FNAIM du Grand Paris ? »

Par Michel Platero (Président Chambre FNAIM du Grand Paris) Tribune. La FNAIM du Grand Paris offre à ses adhérents de nombreux services afin de faciliter l’exercice de leur profession. L’un des principaux consiste en un support apporté par le Pôle juridique dans le domaine du droit immobilier et du droit…

L’après-COVID : terre promise de l’entreprise “libérée” ?

Par Philippe Pinault, entrepreneur Tribune. Pour de nombreuses entreprises, la crise COVID a révélé les limites du modèle managérial traditionnel (et vertical, souvent). En effet, les collaborateurs – surtout les plus jeunes – ont revisité leurs attentes et sont, plus que jamais, en recherche de responsabilités, d’impact et de sens….

Record historique des fusions acquisitions : une surprise ou une situation attendue ?

Par Catherine Detalle, associé chez Eversheds Sutherland Tribune. La pandémie au début de l’année 2020 avait suscité beaucoup d’inquiétudes sur le marché mondial des fusions-acquisitions qui s’étaient concrétisées par un ralentissement des opérations au premier semestre 2020. Le monde des affaires s’attendait à une avalanche de liquidations et de redressements…

Didier Bertrand (FNAIM) : « Marseille, ville plurielle »

Par Didier Bertrand, Président de la FNAIM Aix-Marseille-Provence Tribune. Forte de ses 2 600 ans d’existence qui en font la ville la plus ancienne de France, Marseille affiche fièrement aujourd’hui un visage de ville jeune, dynamique et créative, tout comme l’ensemble du territoire de la Métropole. Depuis les années 80/90,…

Demain, réinventons le spectacle vivant

La chronique économique hebdomadaire de Bernard Chaussegros Enfin ! Les théâtres et autres lieux culturels ouvrent à nouveau leur porte et retrouvent publics, salariés, comédiens… Un souffle retrouvé alors que le spectacle vivant se meurt à petit feu. Jauges réduites, expériences en espace public, numérique : les arts de la scène…

« Ne faites pas de vos erreurs des fautes »

Par Alain Goetzmann

Tribune. Chacun connaît la fameuse phrase, prononcée par le député de la Meurthe, Antoine Boulay, à l’annonce de l’exécution du Duc d’Enghien, enlevé peu de temps auparavant, sur un ordre du premier consul, en 1804 : « C’est pire qu’un crime, c’est une faute ». Heureusement, les erreurs dans le fonctionnement de l’entreprise ont rarement ce côté dramatique, mais les transformer en fautes coûteuses est à la merci de la première désinvolture venue.

Une anecdote : Telle entreprise consomme une importante quantité d’emballages en carton, pour l’expédition de ses produits, à ses clients. Son stock d’emballages est géré en « juste à temps » selon la méthode des « Kanbans ». Il est régulièrement réalimenté par commande automatique de lots de 500 unités.

Lors de l’ouverture du dernier lot livré, l’entreprise constate qu’une erreur de référence a été commise par le fournisseur. On ne lui a pas livré le bon produit et les emballages sont inutilisables. Averti de l’incident, le fournisseur fait immédiatement un nouvel envoi par l’intermédiaire de son transporteur habituel. Deux jours plus tard, la livraison n’a toujours pas eu lieu, à la suite d’une erreur du transporteur. Ayant été informé de ce contretemps, le fournisseur propose d’envoyer en « express » un lot de dépannage de 100 emballages ; livraison prévue pour le lendemain, mais 4 jours plus tard toujours pas de réception dans l’entreprise. Cette fois, c’est chez le fournisseur que le colis est resté bloqué. Il relance immédiatement son « express » et, 48 heures plus tard, l’entreprise reçoit, en même temps, l’envoi principal et le dépannage.

Cette histoire à dormir debout, d’une succession inhabituelle d’incidents n’est pas si rare. Elle a, forcément, de quoi provoquer les foudres des plus patients. Cette fois-ci, il n’en a cependant rien été parce que, d’entrée de jeu, le fournisseur a accepté ses responsabilités, sans l’ombre d’une hésitation. Il a ensuite tenté de remédier à la situation sans se dérober, alors même qu’il était clairement hors de cause. Le problème créé par son erreur est devenu son problème et il n’a eu de cesse de le résoudre. Une fois les livraisons enfin arrivées, il a, de plus, fait parvenir un petit cadeau à son client pour le remercier de sa patience et de sa compréhension.

Voilà qui nous remet en mémoire, une fois de plus, qu’une entreprise ne vit que pour et par ses clients. Même dans l’adversité, ne l’oubliez jamais.

Il se peut toujours qu’un incident survienne, qu’un de vos employés se trompe, qu’un produit s’avère défectueux, qu’une machine tombe en panne ou qu’un fournisseur vous fasse faux bond. A la fin, la conséquence est toujours la même : le client n’obtient pas ce qu’il attend.

Deux attitudes sont alors possibles : la plus fréquente, malheureusement, consiste à nier, à argumenter, à refuser d’assumer sa responsabilité, parfois même à envoyer promener le client, voire à l’insulter, bref ! A transformer une erreur en faute impardonnable. L’autre, nous venons de le voir, à réagir immédiatement et à mettre en œuvre tous les moyens disponibles pour le satisfaire.

Laissons le mot de la fin à Henri Ford : « Servir ce n’est pas seulement répondre à un besoin, ce n’est pas seulement satisfaire un client. C’est tout à la fois répondre, contenter et faire en sorte que le client ressorte de la transaction, avec une énergie plus importante, un sourire plus grand, un regard plus large, avec, peut-être, un supplément d’être ou un supplément d’âme. »


Alain Goetzmann, Coach et Conseil en Leadership & Management

Où va l’Europe ?

Par Roland Monet L’Empire Romain antique a réussi un exploit jamais renouvelé par la suite. Il a unifié politiquement la totalité du pourtour de la Méditerranée. A l’inverse de la Chine, qui a réussi à plusieurs reprises, dont les deux dernières avec l’Empereur Quin et le leader communiste Mao Tsé…

Meurtre de Marjorie : faut-il punir les enfants ?

Par Emmanuel JAFFELIN, philosophe, auteur de l’Apologie de la punition (Plon, 2014) Tribune. A un moment où les enfants s’entre-tuent, la question de punition peut paraître ridicule, les médias préférant expliquer la cruauté et la morbidité des enfants tueurs par le rôle du virtuel sur l’actuel, c’est-à-dire leur manie de…

« Le squat : un écosystème à repenser »

Par Michel Platero, président de la FNAIM du Grand Paris, et Jean Pinsolle, président de la Chambre des Propriétaires du Grand Paris UNPI Tribune. La question du squat doit être prise dans son ensemble pour pouvoir y apporter une réponse efficace. Le squat recouvre plusieurs problématiques, et nécessite la construction…

Les risque du virus pour nos libertés et comment y échapper

Par Jean-Philippe Delsol, avocat, président de l’Institut de Recherches Economiques et Fiscales, IREF Après la chute du mur de Berlin, le monde a eu tendance à se libéraliser. Pour le moins les échanges mondiaux ont connu un développement spectaculaire pendant que les droits de douane et les entraves règlementaires au…

Un monde sans visage

Par Emmanuel Jaffelin, écrivain et philosophe Si un Extraterrestre cultivé venait nous voir, il penserait que la vie des humains est en période de Carnaval car il verrait le visage, quasiment de chaque être humain, caché sous un masque. Dire que le confinement est une clownerie n’est donc pas une métaphore,…

« Apprendre des grands innovateurs »

Tribune. Depuis la révolution industrielle du XIXème siècle, l’art de l’innovation trouve toute sa justification dans une économie en constante accélération. Le principe de destruction créatrice, cher à Joseph Schumpeter, s’est aujourd’hui développé à un niveau qu’on n’aurait jamais pu imaginer alors.

Il y a cent ans et plus, les innovateurs étaient des bâtisseurs d’industrie : Thomas Edison, Henry Ford, Walt Disney. Plus récemment, ce sont des « disrupteurs » : Steve Jobs, Jeff Bezos, Richard Branson. Aujourd’hui, les nouveaux barbares bousculent l’ordre établi, comme Elon Musk (Paypal, Tesla, SpaceX) ou Brian Chesky (Airbnb).

Tous ces leaders de l’innovation sont-ils des extra-terrestres, des gens qui disposent d’un don particulier, d’un chromosome unique ? Certainement pas. Chaque chef d’entreprise – c’est la conviction de Rowan Gibson, spécialiste de l’innovation et auteur de nombreux ouvrages – a la possibilité d’infuser de la créativité dans son organisation.

Un modèle émerge. Les nouveautés ne viennent généralement pas d’un individu, aussi brillant soit-il, mais d’une façon radicalement différente de regarder le monde. C’est ce qui ressort de la plupart des exemples d’innovations transformées en succès et qui caractérise les entrepreneurs qui en sont à l’origine.

  1. Contester l’orthodoxie

Un leader innovant n’accepte ni l’ordre établi ni les pratiques immuables. Il les conteste systématiquement et n’hésite pas à remettre en cause les principes les mieux ancrés dans l’ADN d’une entreprise. C’est ainsi que Nicolas Hayek a bouleversé l’industrie horlogère suisse avec la Swatch, d’un côté, le luxe de l’autre ou qu’Ingvar Kamprad d’Ikéa a pressenti les efforts (transport, montage) que le consommateur était prêt à consentir pour payer ses meubles moins chers.

  1. Dépister les tendances

Repérer les modèles qui, en évoluant, peuvent substantiellement changer les règles du jeu fait partie du quotidien des leaders innovants. Ils veillent à détecter les signaux faibles, les tendances naissantes et les amorces de ruptures. Jeff Bezos a compris, dès 1994, l’extraordinaire révolution que serait l’e-commerce sur Internet. Il s’est ensuite demandé quel business-model avait le plus de chance d’en profiter rapidement et s’est orienté sur la librairie en ligne, donnant naissance à Amazon. Reed Hastings de Netflix a, lui, saisi que le streaming de vidéos remplacerait inéluctablement la location de DVD.

  1. Valoriser ses ressources

Il vaut mieux considérer son entreprise comme un portefeuille de spécialités que comme un pourvoyeur de produits ou de services. Cela permet aux leaders innovants de chercher de nouvelles voies en redessinant, en redéployant ou en recombinant les ressources de l’entreprise vers des opportunités créatrices. C’est Walt Disney qui évolue du dessin animé vers le film, puis vers l’univers du loisir ou Richard Branson qui, à partir d’un petit éditeur de disques, déploie un groupe de plus de 400 sociétés.

  1. Comprendre les besoins

Les leaders innovants vivent dans la peau de leurs clients. Ils savent donc, d’abord, comment sont reçus leurs produits et leurs services, ensuite, ce qu’ils désirent à l’avenir. C’est ainsi qu’ils créent leurs nouveautés. Fred Smith avait compris la nécessité d’un service postal rapide. Il en est né Fedex. Personne n’a demandé à Steve Jobs un i-Pod, un i-Phone ou un i-Pad. Grand amateur de musique il en ressentait le besoin pour lui-même, en tant que consommateur.

Que peut-on apprendre des grands innovateurs ? Qu’il faut, même quand tout va bien, rester en éveil, contester sa propre réussite, toujours rester proche de son public et de la société, en général, pour en détecter les évolutions avant les autres. Et accepter l’échec, encore et encore.

Ainsi que répétait régulièrement Thomas Edison (inventeur de l’ampoule électrique) : « Je n’ai pas échoué. J’ai simplement trouvé 10 000 solutions qui ne fonctionnent pas. »

Par Alain Goetzmann

Alain Goetzmann, Coach et Conseil en Leadership & Management

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne