D’après un sondage, deux Français de métropole sur trois s’interrogeraient sur la pertinence de conserver notre Empire sur Mer.

Posons nous la question de savoir  comment des Français peuvent imaginer  brader leur Patrimoine  national? Sauf que :  les 2/3 ne font plus confiance à la démocratie, même chose pour les institutions, quant aux élus, tous pourris. 2/3 des Français rejettent les médias et même les joueurs de ballons de l’équipe nationale : les Français n’aiment plus rien, ni personne, s’aiment-ils eux mêmes ?

Heureusement, les touristes adorent la France, 1ère destination mondiale, Mais ils font la grimace, lorsqu’on leur  pose la question sur les Français :

Heureusement, l’entreprise qui était loin d’avoir la confiance des Français remonte très fortement dans les sondages.

Heureusement, les investisseurs étrangers privilégient toujours la France, Ils adorent nos entreprises françaises, notre savoir faire, notre main d’œuvre,  nos infrastructures, notre culture.

Heureusement la France possède toujours des atouts, qu’il suffirait de  promouvoir. Notre propension à la division va bien s’atténuer, nos passions pour les « Poulidor plutôt que les Anquetil » aussi généreuses soient-elles, vont bien finir par se calmer- Nous devrons regarder les choses en face.

Prenons déjà  conscience que ce que les plaines de Beauce produisent, nos territoires d’Outre-mer ne le produisent pas et que ce que nos territoires éloignés produisent, la Beauce ne le produit pas, or  nous avons besoin et consommons les deux productions, inutile de les acheter ailleurs.

Rappelons que de Guyane, nous lançons  nos fusées, ce qui nous permet d’être, dans le domaine spatial,  parmi les premiers, Rappelons que Mayotte et les îles Eparses nous permettent  d’assurer la sécurité du trafic maritime passant par le canal de Mozambique. Quant à la  Nouvelle Calédonie elle assure un rôle essentiel pour la France dans le Pacifique et il en est de même pour tous nos territoires, chacun possédant un rôle essentiel pour le bien être de la Nation.

Mondialisme, Européanisme ou France indépendante et souveraine ? C’est la question à laquelle nous devons répondre  en prenant conscience que :

La puissance de la France n’existerait plus sans ses territoires d’Outre-mer;

La puissance de la France a été écornée par la disparition de ses entreprises;

Nous avons donc l’ardente obligation de rétablir les équilibres en  protégeant nos territoires et en incitant  NOS entreprises a s’y installer, Peu le savent mais nombre d’entre elles sont spécialisées et souvent les meilleures dans le domaine maritime.

Pour protéger, il faut connaître et aimer :  Cliperton,  Trolemin, Kerguelen, Bassas de India, Europa, les Glorieuses,  Juan de Nova  sont des territoires français qui constituent la seconde puissance maritime au monde : atout considérable. Alors là aussi se pose une question :  Outre-Mer, seulement pour la gloriole ? Non, l’Outre-mer c’est notre  survie : Les chiffres  sont alarmants :  en 7 mois,  le monde aura consommé ce que la Planète ne peut produire qu’en 12 mois  : Nous buvons le biberon de nos enfants.

7,5 milliards d’habitants vivent aujourd’hui sur  une Terre  de moins en moins nourricière et manquant  déjà  de tout et surtout  d’eau douce.

Demain ce seront 10 milliards de personnes seront là et la Terre ne pourra plus  les nourrir,  leur fournir l’eau nécessaire ainsi que les matières premières dont ils auront besoin. Tout aura déjà été consommé.

Sont-ils alors condamnés par notre inconscience et notre égoïsme, NON.

Des Etats et non des moindres ont déjà pris conscience du problèmes et envahissent Mers et Océans, à nous de préserver  nos territoires d’Outre-mer et d’aider nos entreprises pour qu’elles aillent chercher en mer  ce qui manquera sur Terre.

Vaste programme, car il faut investir, chercher  et développer des pratiques qui restent encore à peaufiner. Pas d’inquiétude,  nos entreprises sont souvent en avance dans ces domaines. Il suffit d’un Gouvernement courageux, du déplacement de l’épargne dormante des Français vers le productif -pour le réaliser , il faut  que l’Etat garantisse l’investissement dans ces domaines spécifiques

Dans les années qui viennent, le sort des hommes se jouera  au fond des  océans et la géopolitique sur leur surface.

Impérieuse bataille à mener car, après avoir bradé notre industrie, polyphosphaté notre agriculture,  délocalisé nos services , expatrié nos jeunes, nous devons  préserver nos territoires, faute de le faire et comme trop souvent,  d’autres vont tenter de nous les confisquer, déjà pour se nourrir eux mêmes, la preuve :  Chine 1,4 milliards d’habitants, Inde 1,4 milliards d’habitants, Afrique demain plus de 2 milliards, ces Pays ne peuvent déjà plus nourrir leurs populations et vont devoir chercher ce dont ils ont besoin chez les autres.

Ma droite est enfoncée, ma gauche cède, tout va bien j’attaque, joli mais il fallait un Foch pour dire cela ; Qui aujourd’hui va nous  libérer des directives européennes qui ont enfoncé nos défenses, qui va nous délivrer  de l’extraterritorialité américaine qui font céder nos entreprises et qui va oser attaquer les exportations déloyales de la Chine ?

Il nous faudrait un Foch, un de Gaulle, un Clemenceau pour nous faire reconquérir notre souveraineté qui seule, délivre le droit d’agir et d’attaquer pour défendre  NOS intérêts : Il faut pourtant assurer la sécurité de nos  routes d’approvisionnement et favoriser nos exportations.

Les dépeceurs sont à l’œuvre. successeurs  d’Isabeau de Bavière leur but est d’effacer la France de l’histoire et des mappemondes

La géopolitique des terres est devenue indissociable d’une géopolitique des mers (JM Dedeyan ) Président des amis de Michel Debré, il est donc indispensable d’être présents sur Terre, mais aussi sur mer or : France hexagonale = 640 000 km2. France sur mer 11 millions de km2.

Il est donc vital pour la Patrie que les 66% des Français qui voudraient  passer du vaste appartement grand standing avec vue sur mer que leur offrent l’outre-mer, au petit studio avec vue sur le voisin que nous attribuent les ennemis de la France, changent leur fusil d’épaule

Que ces gens sachent qu’en nous privant de l’Outre mer, ils nous privent  d’espaces essentiels pour la pêche, d’espaces pour l’exploration des sous sols marins qui renferment tout ce dont nous avons et nous aurons de plus en plus  besoin. Qu’ils assécheraient  nos sources d’énergie, celles de matières premières, pourtant devenues indispensables. Qu’ils feraient  disparaître nos lignes d’approvisionnement, nos  câbles sous marins, Veulent-ils que nous abandonnions le spatial , domaine dans lequel nos entreprises excellent, nous devrions laisser mourir nos fusées et nos satellites.

Sans l’outre-mer, nous deviendrions un Lander dans une l’Europe fédérale, où nous nous nous exprimerions  en Anglais, révérions  en Allemand, après avoir offert notre  siège de membre permanent du conseil de sécurité de l’ONU ; Puis deviendrions   un satellite de la Chine  en passant  du rang de citoyen au rôle de  consommateur de produits made in China, convoyés par des routes de la soie.

Ce n’est pas là le destin de la puissance France, Rappelons notre place dans le monde :  notre plus longue frontière nous sépare du Brésil,  notre plus large ZEE nous sépare de l’Australie,  l’Océan Indien est habité par la France, et grâce à l’une de nos ZEE, nous contrôlons  le canal de Mozambique, où passe la majorité des navires ; La Nouvelle Calédonie protège le Pacifique, Clipperton et la Polynésie assurent notre présence dans ce Pacifique devenu précieux , Saint-Pierre et Miquelon sont aux Amériques

Le mondialisme est la maritimisation du monde : désormais 90% des échanges mondiaux se font par la mer , 6 milliards de tonnes de marchandises y sont transportées par 50 000 navires – La Chine, la Russie, la Turquie, les Etats-Unis ont tout compris ; ils envahissent les mers   importantes, car si le Monde du XXe siècle a été celui de l’Atlantique, celui du XXIe est déjà celui du Pacifique  et c’est vers le Pacifique que se  rendent ceux qui veulent peser sur l’évènement, La France vieille nation intuitive et expérimentée, ne peut rater le coche, imposons une politique maritime à nos gouvernants

Si Henri IV,  Colbert  et le Gal de Gaulle avaient  compris  l’importance des mers, Michel Rocard.   sous directive d’un Président de la République, a pu imposer aux habitants  d’un de nos territoires de voter plusieurs fois pour l’indépendance, comme si on voulait les jeter dehors.

A l’inverse, le Général de Gaulle  a créé  l’institut CNEXO (centre national pour l’exploitation des océans) mis en Place  par la loi n°67-7 et placée sous l’autorité du Premier ministre.

Comme toujours lorsque quelque chose fonctionne bien, des écervelés s’évertuent à en casser le ressort. Le CNEXO  s’est transformé en IFREMER, et on l’a écarté du Premier Ministre, une erreur. La France doit installer  un grand ministère de la mer et des outre mer, 

Notre Empire sur mer est  gage de souveraineté, d’indépendance, de capacité d’exister, il nous permet   de peser dans les affaires du monde.

Rester Français n’est pas se soumettre : ceux qui ont fait confiance à la France, n’ont eu qu’à s’en réjouir : mettons face à face les Comores et Mayotte, les premiers sont partis, les seconds sont restés, Les Comores ont fait depuis un bon en arrière de 40 ans, misère désespoir sont seuls au rendez vous – Aucun Mahorais ne quitte son département pour les Comores, les comoriens risquent leur vie pour rejoindre Mayotte / Attention aux fausses promesses, j’écris cela pour la Nouvelle Calédonie , elles n’engagent que ceux qui les écoutent.

Alors en avant toute vers le grand large, favorisons la recherche qui permettra une exploitation rationnelle  des fonds et des surfaces de la mer.

Le CNEXO du Général de Gaulle,  transformé en IFREMER est un atout considérable,  le nec le plus ultra en matière de recherche maritime. 

Développons  ce secteur, ne ratons rien,  la géopolitique des terres est devenue indissociable de la géopolitique des mers. 

Aussi devons nous nous battre encore :Archipel des Crozet, Wallis et Futuna, St Pierre et Miquelon, Terre Adélie et l’espace entre Vanuatu et la Nelle Calédonie, des négociations sont en cours et peuvent encore nous faire gagner des étendues d’eaux territoriales, donc de possessions françaises ; Nous  devrions ainsi passer Ière puissance maritime mondiale, c’est dire l’importance du travail à accomplir

A l’inverse d’autres possessions et territoires français nous sont contestés , c’est dire là, si les combats à venir ne vont pas manquer.

Mondialisme, routes maritimes, routes de la soie, la France est menacée dans ses espaces maritimes par des Etats aux appétits féroces, mais aussi par le terrorisme, piraterie, dont le piratage internet, la sécurité internationale, les pollutions. D’où la nécessité de former nos bataillons afin de défendre la Mère Patrie. 

Mer : chiffre d’affaires = 1500 milliards, flotte mondiale = 50 000 bateaux

dont de nombreux sont à remplacer, 90% du commerce mondial transite par les mers, 95% des communications intercontinentales aussi

Tourisme, activités portuaires, c’est dire les activités auxquelles la France soit s’intéresser et dans ce domaine aussi, le monde reconnaît que la France présente toutes les qualités pour la sécurité et la qualité des services

Construction navale : France très bien placée pour la qualité, la sécurité, la technicité 6ème rang mondial, peut encore mieux faire. Transports maritimes : France 3ème armateurs dans le domaine des conteneurs

Assurances maritimes : France = 8% du marché mondial  pour les navires 10è  pour les marchandises, France spécialisée dans le courtage (achats/ventes navires neufs et d’occasion). France référence mondiale pour les explorations sous marines, 1ère en plongée profonde, énorme savoir faire dans le câblage sous marin, France reconnue pour la qualité de ses recherches pour les ressources halieutiques. Dans ce nouveau terrain de jeu des puissances mondiales la France est bien présente, mais elle ne doit pas baisser  la garde. La mer c’est plus de 300 000 emplois et 1 million  envisageables ( France sur Mer l’empire oublié Ph.Folliot et X. Louy)

Autre ex : La Chine prive les Etats des terres rares qu’elle n’est plus que la seule à exploiter. Ces produits sont vitaux  pour l’industrie de pointe, sortons les du fond de nos mers ou la France les a  détectées

Même chose pour notre défense : défendons nos territoires, d’où la nécessité de ce deuxième porte – avions à propulsion nucléaire

L’eau, devient rare, la France est la première dans l’industrie du dessalement de l’eau de mer, monnayons notre savoir faire.

Les algues, nous savons les transformer en nourriture, en produits cosmétiques, en produits énergétiques, et en médicaments, il suffit d’investir et nous avons suffisamment d’épargne dormante (utilisons la garantie de l’Etat)

La Pèche, alors que Bruxelles découpe nos droits de pèche dans l’Atlantique, d’autres puissances pèchent dans nos eaux territoriales,    dans le Pacifique, où   l’Océan indien ,  reprenons ce qui est à nous

Nous savons installer et gérer des fermes aquacoles – Mayotte est à la pointe dans ce domaine. Notre ami le député Mansour Kamardine se bat pour développer ce domaine, aidons le

Nous savons produire de l’énergie avec les courants,  avec les usines marémotrices, avec l’énergie des vagues (la grande houle)  ALORS ?

Les ressources minérales cachées au fond des mers feront notre puissance de demain, si la conscience des Français force le politique à prendre les bonnes décisions

Nul ne peut concevoir la France sans la grandeur, or la grandeur de la France c’est l’hexagone et le grand large

Henri Fouquereau

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

douze + un =