Tribune.

Oh la la.
Franchement, amis des réseaux sociaux, quel débat !
Ce divertissement – anecdotique – vidéo – gag avec et pour les jeunes : quelle idée ?
Je me suis coltinée les 37 mns, hébétée-agacée-contrariée.

De jouer à poker menteur- en direct
De briller parce qu on sait bien mentir dans les yeux – sourire charmeur et séducteur,
Pour rire après de sa farce,  avec deux jeunes youtubbeurs.
De faire dire au Président de la République  comme dans les jeux télévisés : « c’est votre dernière réponse ? «
Pouh la la, c’est ça la communication présidentielle 2021 ?  Quelle dérision.
Parler aux jeunes : d accord,
Les convaincre – les capter : d accord,
Mais les séduire ainsi  : pas d’accord.

Emmanuel Macron est jeune : 42 ans. Parfait.
Il n’a pas besoin de montrer et démontrer qu’il est un Président jeune et  branché avec un parler-jeune.
Emmanuel Macron est rapide, intelligent, parfois brillant. Très bien.
Mais aujourd’hui, en plein contexte difficile de l’après Covid, des banlieues qui s’enflamment, la sécurité insécure, police qui défile, armée qui signe des tribunes d’alerte, le chômage, la dette à rembourser, ça ne suffit pas. Et on attend, on espère une autre parole présidentielle.

Les jeunes sont en désespérance : oui. Mais, je suis en pétard contre ce marketing politique.
Depuis toujours, je déteste le marketing politique, sa vulgarité intellectuelle, ses malices faciles et mathématiques et celui là n’y échappe pas.

Je suis pour la noblesse de la communication politique.
J’ai écrit 3 livres dont « La communication n’est pas un jeu « , exprès pour alerter des dangers d’excès. Des tartufferies.

La communication en 2022 sera incontournable et nécessaire.
Je souhaite qu elle soit porteuse de sens. Imaginative. Révélatrice de personnalités. Humaine.
Généreuse.
Il ne s’agit pas bien sûr d’un conflit de générations mais d intelligence et de bon sens.
Jean-Marie ROUART, ce matin, sur Radio Classique à propos d’Emmanuel Macron déclarait : « L’intelligence, c’est bien ; le bon sens, c’est parfois mieux ».

L’intelligence hors sol est une calamité pure.
Les niaiseries avec YouTube offensent les Français dans leur identité profonde, disent « je veux le pouvoir mais pas la fonction.
Aucun français ne veut un Président hors de son rôle.
Le sacré est constitutif de l’identité, du positionnement stratégique identitaire d’image.
Emmanuel Macron semble ignorer la notion de sacré.
Cette notion de sacré n’est pas soluble dans le Marketing numérique.

Ce sketch #macflyetcarlito a donné une belle notoriété aux 2 youtubbeurs, par ailleurs très sympathiques mais le niveau intellectuel de la prestation est proche du catastrophique, du zéro.
Au niveau du culturel : niet.
Bref, j’aurais honte d’avoir réalisé une telle boulette.

Pardonnez-moi de cette flamme mais il y a vraiment autre chose à proposer pour atteindre le même objectif : sensibiliser les jeunes au vivre ensemble, à notre avenir commun.
Donner un cap à tous.
Il ne s’agit non pas de déconstruire l’Histoire de France mais reconstruire le pays. Enlever la fierté aux Français de leur Histoire, de leur identité est une erreur.
Il s’agit d’engager une renaissance de la nation, à la grâce d’idées opérationnelles concrètes. On sait exactement quoi, quand et comment.
C’est là – maintenant.
Passionnant.
Avec l’amour de la nation dans le ventre.
Espérons faire réagir, enfin…

Ghyslaine Pierrat est Spin doctor, elle est l’auteur de :« La communication n’est pas un jeu » et « Emmanuel Macron et les autres », aux éditions de L’harmatthan

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

cinq × un =