La Fintech Lemon Way (4 M€ de CA) s’est imposée comme acteur majeur des flux financiers pour l’économie numérique, avec un taux de commission très faible sur chaque transaction (1% maximum contre 3 ou 4% pour PayPal). Un positionnement qui a convaincu plus de 300 entreprises européennes de la nouvelle économie, comme Finsquare, Happy Capital ou Wiseed.

Pas franchement le profil d’une PME qui s’attaque au marché africain ? Et pourtant ! «L’Afrique a sauté l’étape de l’Internet fixe pour adopter massivement l’Internet mobile.

Malgré les situations assez disparates, l’évolution des taux de pénétration mobile en est un des indicateurs : au Mali, le taux de pénétration dépasse les 120%, soit plus d’un abonnement par habitant», explique Sébastien Burlet, président et fondateur de Lemon Way.

De là l’idée de créer une filiale pour proposer notamment une solution de compte mobile et de transfert d’argent entre particuliers.

Après une première implantation réussie au Mali, où la jeune pousse compte déjà 1 million d’utilisateurs, Lemon Way Africa se développe dans 15 pays des zones d’Afrique centrale et d’Afrique de l’Ouest, avec l’ambition d’ouvrir 40 millions de comptes mobiles à l’horizon 2020 et de participer ainsi activement à la bancarisation du continent africain.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici