C’est un élu comme on aimerait en rencontrer plus souvent. Geoffroy Boulard aime les gens et cela se sent au premier abord. Au Restaurant « Brigitte », avenue de Villiers dans son fief du XVIIème, le maire ne perd pas une minute pour faire partager ses ondes positives.

Beaucoup le saluent. Remonté contre l’endettement faramineux de la ville de Paris, le jeune élu LR, 42 ans, sarkozyste pur sucre, n’a rien personnellement contre Anne Hidalgo, même si celle-ci a accepté de s’allier avec le diable, les écologistes, devenus, selon lui, totalement fous depuis qu’ils sont élus : « Vous vous rendez compte, il y a 3 000 rats dénombrés dans la ville. Pour faire bouger les choses, j‘ai créé une application digitale permettant aux habitants de les situer. La ville n‘a pas bougé. Car les Verts menacent qu‘on s’attaque à ces pauvres petites bêtes ! »

Le sens commun est décidément la chose la moins partagée du monde surtout de ce côté de l’échiquier politique, les Français commencent à s’en rendre compte. Pour la présidentielle de 2022, ce gaulliste, fils d’exploitants agricoles du pays de Caux en Normandie, fait confiance à « la sélection naturelle » qui va inévitablement s’opérer. « Pour devenir président, il faut d’abord le vouloir et beaucoup bosser. Faisons confiance à la sélection naturelle.“

À côté de nous, mon ami Michel Platero, le Président  de la FNAIM grand Paris boit du petit lait. Boulard va utiliser l’incubateur de start-up qu’il vient de lancer avenue de Villiers pour mieux faire réussir les entrepreneurs du XVIIème… Une énergie en marche ce Geoffroy Boulard. On va en entendre parler. Il coche toutes les cases de ce qu‘on recherche actuellement en politique : bon sens, simplicité, clairvoyance ou pragmatisme. En partant, quand je lui fais part de mon étonnement à ce que la droite ne fasse pas, en guise de primaire, voter tous ses élus pour désigner son candidat. Il a cette phrase : « Je note, personne n’y a pensé, il faut que j’en parle à Christian Jacob… » Ainsi va le monde : trop vite pour récupérer les idées simples !

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

19 − deux =