Je m'abonne

Cette Europe fédérale qui avance subrepticement contre la volonté des peuples

L’Europe qui est en train de se construire sous nos yeux le fait de manière insidieuse. Cela a commencé spectaculairement le 13 décembre 2007, lorsque le traité de Lisbonne, validé par 27 états membres, a repris le contenu même d’un projet de constitution fédérale, lui-même rejeté préalablement par référendum par le peuple français. Quel désaveu démocratique !

Entreprendre - Cette Europe fédérale qui avance subrepticement contre la volonté des peuples

Et ce n’est pas fini. La dérive à Bruxelles et Strasbourg n’a fait que s’accentuer depuis. « On ne s’en est malheureusement pas tenu là. Ont régné la confusion des responsabilités, l’égalité de la représentation des États sans tenir compte de leur importance, la fuite en avant, les compétences de l’Union étant étendues à la défense, à l’immigration et à la compétitivité, la proposition d’accueillir une dizaine au moins de nouveaux membres aussi exigeants que mal préparés », écrit Édouard Balladur, ancien premier ministre (Le Figaro, 6/5/2024), qui est tout sauf un anti-européen et qui en appelle à un sursaut français.

En matière d’immigration, l’ancien premier ministre de cohabitation de François Mitterrand rappelle que nous accueillons sur notre sol chaque année plus de 500 000 personnes. Et qu’il est plus que temps de reprendre la maîtrise de nos flux migratoires, ce que personne n’opérera à notre place, ce qui ne peut passer, selon lui, que par l’organisation d’un référendum sur le sujet.

Édouard Balladur rappelle aussi que « les institutions de l’Europe ne doivent laisser aucune place au fédéralisme, qui comporterait le vote à la majorité substitué au vote à l’unanimité. » Voilà qui est clair.

N’oublions pas que Madame Von der Leyen, présidente en exercice de la Commission européenne, s’est attribuée récemment un nouveau pouvoir sur la politique de santé à mener alors que ce n’est pas prévu dans les traités. Elle a fait interdire la chaîne russe RT alors que rien ne l’autorisait à le faire. Quant à Emmanuel Macron, il ne semble plus vouloir rencontrer le chef d’État chinois sans l’avoir toujours à ses côtés.

Robert Lafont


Vous aimez ? Partagez !


Entreprendre est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

1 commentaires sur « Cette Europe fédérale qui avance subrepticement contre la volonté des peuples »

  1. Fédérer les États-membres de l’UE, pas à pas et en commençant avec les volontaires : c’est la meilleure manière d’assurer pour nos déscendants une vie libre dans une UE forte et démocratique.

    Répondre

Publiez un commentaire

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne