Personne ne l’attendait et telle une diva, elle a fait son apparition hier soir sur le tapis rouge du Palais des Festivals lors de la présentation du film en compétition, « L’histoire de ma femme » : Sharon Stone est revenue à Cannes.

Dans sa robe bleue faite de de tulle et de fleurs colorées, signée Dolce & Gabbana, la star hollywoodienne, âgée de 63 ans, a foulé les marches sous les flashs des nombreux photographes qui se bousculaient pour ne pas rater le spectaculaire come back de celle qui devint une légende du 7eme art au Festival de Cannes en 1992 avec  » Basic Instinct « . On ne sait pas ce que l’actrice a pensé de « L’histoire de ma femme » de la réalisatrice hongroise Ildiko Enyedi que nous avons trouvé pour notre part beaucoup trop long et très classique sur le fond comme sur la forme.

En dépit de la présence charismatique de Léa Seydoux dans l’un des deux rôles principaux, ce long métrage n’a pas vraiment séduit les festivaliers contrairement à l’excellent « Red Rocket » de l’Américain Sean Baker racontant, avec humour, verve et authenticité, le retour dans une petite bourgade du Texas d’un acteur de porno déchu qui va se retrouver confronté au puritanisme et à la vindicte publique. Un tonnerre d’applaudissements a suivi la projection de ce long métrage en compétition et le comédien Simon Rex, qui débuta sa carrière dans l’industrie du X, se pose comme un sérieux prétendant pour le Prix d’interprétation masculine. Dans la course à la Palme d’Or, quatre films sont au programme de la journée : « Les Olympiades » de Jacques Audiard, « France » de Bruno Dumont, « Mémoria » d’Apichatpong Weerasetakhul et « Haut et fort » de Nabil Ayouch.

Côté projets, on a appris hier lors d’un déjeuner sur la plage du Majestic que le chanteur Dadju, frère de Gims, tournera à la fin juillet en République démocratique du Congo, son premier film en tant que comédien, scénariste et coréalisateur avec Nils Tavernier, le fils du regretté Bertrand Tavernier, pour l’épauler dans la mise en scène. Titre : « Ima ». Comme nous l’explique Dadju, véritable star de la chanson, « c’est une comédie romantique qu’on pourrait qualifier de « Roméo et Juliette » à Kinshasa où va se tourner le film. Je veux montrer une autre image de l’Afrique, loin des clichés humanitaires et traditionnels, une Afrique jeune, moderne et positive. On a un budget de 3 millions d’euros et Canal Plus nous apporte son soutien. Je vais composer aussi la bande originale du film… »

À demain… en direct de La Croisette !

René Chiche
Envoyé spécial au Festival de Cannes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

trois × 5 =