Présidentielles : à droite, Eric Zemmour (15,2 %) devancerait largement Marine Le Pen (10,3%)

L’application d’Intelligence artificielle Qotmii Politique révèle qu’Emmanuel Macron et Eric Zemmour devanceraient largement Marine Le Pen et Xavier Bertrand.

Alors que la plupart des sondeurs traditionnels donnent Eric Zemmour et Marine Le Pen au coude à coude, le baromètre QOTMII, spécialiste de l’IA, indique qu’Eric Zemmour (15,2 %), en deuxième position derrière le président Macron (20,2 %), devance largement Marine Le Pen (10,3 %) et Xavier Bertrand (8 %). À gauche, Yves Jadot, Anne Hidalgo et Jean-Luc Mélenchon ne parviennent pas atteindre les 5 %, bien loin d eleurs espérances.

L’IA va-t-elle remplacer les sondeurs traditionnels ?

Régulièrement mis en cause par les observateurs et le grand public, les sondages politiques sont-ils encore crédibles face à l’émergence de l’Intelligence Artificielle, capable d’analyser des millions de données en temps réel ?

« Nous ne sommes ni concurrents ni rivaux, nos méthodologies sont différentes, explique Jérôme Coutard, CEO de Qotmii-Technologies. Les sondeurs posent des questions, ont recours à des bassins de répondants de plus en plus compliqués à constituer, et utilisent des paramètres de redressement. Dans notre cas, l’IA fait le travail en analysant quantitativement (comptage des mentions, articles, calcul de proximité…) et qualitativement (analyse axiologique, identification, catégorisation, codification des valeurs positives et négatives…) toutes les sources de perceptions qui nous permettent de statuer sur l’image d’un objet ciblé (personnalité, candidat, entreprise, produit… ), et ce, 50.000 fois plus rapidement. »

QOTMII Politique mesure en temps réel le « Potentiel Électoral » des candidats en fonction, entre autres, de leur niveau de buzz et de popularité. Le buzz est le bruit, l’écho médiatique et numérique généré par un candidat à partir de millions de données (avis, commentaires, articles…) récoltées en continu sur le Web (blogs, réseaux sociaux, forum de discussion et presse en ligne…). Le buzz est un indicateur quantitatif.

« Ce buzz, ce retentissement médiatique des divers candidats est analysé en permanence par nos algorithmes, indique Jérôme Coutard. La mesure du buzz négatif ou positif détermine l’affectio popularis des candidats potentiels ou les émotions qui leur sont associées (indicateur qualitatif) ».

L’application #QOTMII Politique est disponible gratuitement sur Androïd et Apple pour suivre les candidats à l’élection présidentielle au jour le jour.

GooglePlay : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.QotMii.QotMii.Android
Appstore : https://apps.apple.com/fr/app/qotmii-politique-france/id1453033556

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

7 − 2 =