Une femme Premier Ministre : avancée sociale majeure ou simple coup de com’ ?

Elisabeth Borne (Liewig Christian/ABACA)

Par Valentine Viard – Présidente de BPW FRANCE

Sans véritable politique d’égalité sociale Homme / Femme, c’est juste un coup de com ! Aujourd’hui, la France a une femme Premier Ministre pour la deuxième fois de son histoire, seulement. Le choix par le Président de la République de nommer Mme Elisabeth Borne à ce poste est le signe fort de l’application concrète de ses préconisations d’égalité de genre ; celles-là mêmes qui étaient au cœur de ses priorités quinquennales lors de son précédent mandat.

Les femmes représentent 52 % de la population en France. Elles ont tout autant à contribuer par leur pouvoir de décision et leur engagement citoyen que les 48 % de leurs homologues masculins. Et nous revendiquons, dans l’intérêt collectif, l’accès des femmes et leur représentation aux postes de décision des plus hautes fonctions de notre pays. La décision de nommer une femme Premier Ministre sera l’incarnation de la traduction de cette intention d’égalité de genre, aux plus hautes fonctions de nos services publics.

Présider, avec à ses côtés une femme Premier Ministre, c’est :

– Offrir à notre pays la représentativité de notre population aux deux plus hautes fonctions de l’État,

– Accueillir des points de vue supplémentaires, au service des nécessaires innovations dont la France a besoin pour inventer son nouvel avenir,

– Enrichir des recherches de nouvelles voies par les positions de perception différentes des femmes, issues de leur éducation et des projections sociétales de notre population,

– Dès aujourd’hui engager la transformation intrinsèque de la culture même de notre société française,

– Montrer l’exemple pour inciter toutes les institutions publiques à mettre en œuvre cette parité dans le prolongement de la loi Rixain,

– Encourager les dirigeants d’entreprise à concrètement viser le 100/100 d’index égalité en pilotant la performance par le genre,

– Inciter la communauté européenne à marcher dans les pas de la France, en accélérant le suivi des discriminations.

Nous invitons le Président de la République à l’accompagner, à la guider et à la conforter dans sa juste place. Parce que c’est bien cela le rôle de ceux qui ont l’expérience, que d’accueillir de nouveaux talents et de les mettre sur le chemin de la réussite. Conforter Mme Elisabeth Borne dans sa légitimité, construire avec elle un contrat de collaboration équitable, ouvert et bienveillant.

Au service du collectif national et des enjeux stratégiques de la France

Que cette décision de nommer une femme au poste de Premier Ministre ne soit en rien un effet d’annonce mais l’intention concrétisée et assumée d’incarner par des actes, la volonté impliquée d’un véritable changement au cœur de notre société française.

Que ce choix éclairé impacte positivement :

– la projection des femmes vers leur accession possible à tous les postes à responsabilité qu’elles veulent embrasser ;

– la perception des hommes de la légitimité et de la puissance de contribution des femmes à notre société d’aujourd’hui et de demain.

C’est une opportunité incroyable d’enrichir notre pays de la contribution portée, visible et reconnue des femmes.

Valentine Viard

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

treize − 9 =