Certains en parlent, d‘autres le font. À l‘instar de Bic, le géant tricolore du stylo et rasoir jetable qui met 40 millions d‘euros sur la reprise du petit fabricant breton de briquets (14 millions d‘euros de chiffre d‘affaires) installé à Guidel dans le Morbihan. Une façon intelligente de redéployer sur le territoire ses capacités industrielles, rappelons que Bic dispose déjà d’une usine de fabrication en série de briquets jetables à Redon (800 millions par an).

Djeep va pouvoir bénéficier à fond des nombreux et puissants réseaux de distribution à l‘internationsl du géant du stylo bille. Sans parler du savoir faire marketing, on peut penser que l‘usine de 40 salariés va vite recruter de nouveaux collaborateurs. Une façon de redéployer le made in France, qui devrait faire plaisir à Emmanuel Macron. Car cette opération de croissance externe consolide une filière industrielle sans coûter un seul euro au budget public. Contrairement à l‘investissement du géant pharmaceutique Sanofi qui annonce un plan de 610 millions d‘euros sur cinq ans dans la R& D et la fabrication de vaccins. Une excellente nouvelle même si l‘Etat va dégager la bagatelle de 200 millions d‘euros pour financer ces investissements sur le territoire. Vive l‘industrie !

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix-neuf − 13 =