Rapid Pare-Brise : Louis Timur et David Vrel lancent la chaîne de franchise « Atelier Docto-Velo »

Après Rapid Pare-Brise, Louis Timur et David Vrel récidivent dans la réparation de vélos électriques avec le lancement de la chaîne de franchise « Atelier Docto-Velo »

Ces deux quadras sont formidables. Alors qu’ils auraient pu couler une pré-retraite heureuse après la cession spectaculaire de leur chaîne de réparation de pare brise Rapid Pare-Brise (350 centres) rétrocédée en 2018 à Intermarché (Roady). Mais voilà, c’est plus fort qu’eux ; ils ont l’esprit d’entreprendre chevillé au corps. Selon David Vrel, installé à Bordeaux : « on a eau avoir eu besoin de souffler un temps, au bout de deux ans, on commençait à avoir besoin d’un nouveau défi. L’immobilier, c’est bien mais il n’y a pas l’adrénaline. »

Le duo s’est vite reconstitué. L’intuition de Louis Timur confortée par des nombreux voyages en Allemagne, à Mannheim, où le vélo électrique ne cesse de croitre, ne pouvait que le conforter. Dans l’hexagone aussi , le marché du vélo électrique est en pleine explosion, seulement voilà les réparateurs ne suivent pas forcément partout. « Il y a des petites chaînes, mais si vous avez un problème avec les freins de votre vélo Moustache ou Angell à Deauville ou à La Baule, vous faites quoi ? C’est pour cela que nous voulons ouvrir plus de 1000 « Atelier Docto-Velo » dans les cinq ans.

« Tout le monde peut être intéressé. L’investissement de la franchise ne dépasse pas 25 k€ et il faut disposer d’un bon emplacement de 25 mètres carrés. Intéressant d’autant que la formation effectuée sur une semaine est assurée dans le centre de formation maison initié dans un hôtel particulier du XVI eme arrondissement. A 44 ans, David Vrel semble heureux de replonger dans l’aventure entrepreneuriale. En rejoignant son compère, le duo reconstitué sait que la réussite passe par la maîtrise des détails sur le terrain. À eux deux, ils ont déjà fait le tour de leurs concurrents et sont prêts à ouvrir eux-même les premiers centres pilote, histoire de peaufiner encore mieux leur concept. L’enjeu est de taille.

« Atelier Docto-Velo » vise les 150 millions d’euros de chiffre d’affaires à terme, sans parler de leur projet industriel d’une usine de recyclage de batteries électriques. Entreprendre Venture est prêt à leur apporter un coup de pouce, véritable coup de pédale comme nous l’avions fait à leurs débuts en 2014 avec Rapid Pare-Brise. Franchement, ils le méritent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

16 − 7 =