Accueil Éco La chronique de Robert Lafont Pourquoi nos présidents se croient-ils obligés d’écrire un best-seller ?

Pourquoi nos présidents se croient-ils obligés d’écrire un best-seller ?

La France est vraiment un pays formidable. Ce qui compte, c’est avant tout d‘écrire et de publier. Regardez Nicolas Sarkozy, l‘ancien président ne manque pas d‘activités. Outres ses mandats d’administrateur (Lagardère, Accor, LOV Group…), ses conférences, ses parties à vélo et ses problèmes judiciaires — au passage, sa garde à vue de 40 jours dans l’affaire L’Oréal avant d’être débouté, tout le monde s‘en moque aujourd’hui‘hui. Quant aux juges et médias qui se sont fourvoyés à l‘envie dans cette mauvaise querelle, pas un mot pour s’excuser ou à tout le moins de faire amende honorable, ce serait trop demander. Par ces temps où c’est l‘immédiateté qui prime, rien n’est plus important que d‘être dans le gros titre du jour. Le lendemain, on l’a déjà oublié.

Enfin passons, puisque Nicolas Sarkozy intitule son nouveau livre « Le temps des tempêtes », ne pouvant l’appeler « Une vie“ ou « Choses vues“ , mais ils étaient déjà pris à ce qu’on dit ! Un titre prémonitoire à moins qu‘il ne soit révélateur de difficultés que nous n‘avions pas perçues a l‘époque. À voir, et à lire surtout. L‘été dernier, son précédent livre « Passions » ayant dépassé les 300 000 exemplaires, celui-ci ne devrait pas être trop mal placé non plus. Le filon Sarkozy est une recette littéraire qui marche. On avait autrefois Sulitzer ou Sagan sur d’autres registres. On aura désormais le Sarkozy de l’été. Pourquoi pas, si cela peut aider à une meilleure conscience politique ! Allez savoir. Placé en tête de gondole des librairies de Palavas-les- Flots ou de Mimizan, l‘ancien président a prévu de faire la tournée des popotes. Il fera le service après-vente dans les grandes surfaces.

Comme son successeur François Hollande. Vous vous rendez compte où on en est rendu. Nos anciens présidents obligés pour qu‘on continue à parler d‘eux à faire le service après-vente chez Leclerc ou chez Intermarché l Vous imaginez le Général de Gaulle faire les chrysanthèmes ! Ce n’est pas grave, Sarkozy lui fera les Auchan. Bon, c‘est une mauvaise querelle. Voir nos anciens présidents éprouver le besoin de coucher sur papier leurs impressions de quinquennat atteste que nous ne sommes pas encore devenus une société totalement obnubilée par l‘audiovisuel ou les réseaux sociaux. C’est la bonne nouvelle du jour ! Et puis, savoir que Sarkozy a profité du confinement pour se recentrer à quelque chose de rassérénant ! Lui qui aime tant les joggings ! Durant deux mois, il voyait son épouse Carla composer ses chansons, lui ne pouvait pas raisonnablement être en reste et regarder passer les trains ! « Le temps des tempêtes », c’est du passé, j‘espère !

Robert Lafont

AUCUN COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

18 − 5 =