Pourquoi les médias français ne parlent-ils jamais de l’Algérie ?

Qui s’intéresse à l’Algérie en dehors des matches de foot ou des voyages présidentiels ? C’est pourtant un pays « frère » essentiel quant à l’avenir de notre pays. Situé en face du nôtre, cette ex-colonie française, indépendante depuis 1962 et peuplée de 45 millions d’habitants, continue d’alimenter les légendes.

Un ami entrepreneur franco-algérien, qui s’y rend régulièrement me fait part de ses interrogations : « Personne ne parle ce pays alors que la communauté algérienne est la plus importante de France (850 000 immigrés selon l’INSEE, et 1 210 000 enfants d’immigrés algériens demeurant en France selon l’INED. En 2020, le président algérien Abdelmadjid Tebboune est même allé jusqu’à estimer, sans préciser ses sources, à 6 millions le nombre d’Algériens vivant dans l’hexagone ). Mais quand on y va, on voit un pays cadenassé et des habitants tenus en coupe réglée même si tout va bien en apparence.

Le pouvoir des Généraux les tient en laisse en leur fournissant le minimum vital : logement et produits alimentaires de base. Pour le reste, tout est à l’avenant. La liberté de la presse n’existe pas. La pression est forte, insidieuse.

Pourtant, la jeunesse est formidable et ne demande qu’à réussir dans un pays libre et prospère. On l’a vu lors des grandes manifestations pacifiques. Mais l’armée veille. Pour faire des affaires, c’est impossible si on n’a pas une relation bien placée. Si c’est le cas, alors, place au business.

De fait, le système de bakchichs semble généralisé… même au niveau des mairies. C’est dommage. Par exemple sur le digital, il y a une génération de jeunes algériens incroyables, qui le dit ? »

La carte postale de l’autre versant de la Méditerranée ne manque pas de sel. Et quand je lui demande pourquoi ici on garde une si mauvaise image de l’Algérie, la réponse fuse : « C’est normal, dans les quartiers vous n’accueillez que ceux dont nous ne savons pas quoi faire, ceux dont on ne veut plus à Oran ou Constantine… »

Tout est dit… ou presque.

Robert Lafont

2 Commentaires

  1. Vive l’Armee national populaire
    Vive l’Algerie 💪💪💪
    🇩🇿🇷🇺🇨🇳🇵🇸🇪🇭🆚🇺🇸🇫🇷🏴󠁧󠁢󠁥󠁮󠁧󠁿🇲🇦🏳️‍🌈

  2. Les médecins, les chirurgiens, les chercheurs vivent dans ces cités ???? La France siphonne l’élite algérienne à son profit et à un moindre coût ! Les Hôpitaux Français tiennent encore le coup grâce à cet main d’œuvre sous payée et exploitée sans vergogne.
    D’autres pays comme l’Italie, la Chine, les Usa ont une autre approche avec l’Algérie. C’est une approche réaliste et mercantile. L’approche Française est politique car il ne faut pas froisser certains lobbys en France.
    Tout cela se fait au détriment économique de la France. Ne croyez pas que cela est au détriment de l’Algérie ses ressources se vendent partout dans le monde. Même pour le blé la Russie insiste pour en vendre à l’Algérie…
    Ce soit disant « ami » Algérien raconte une fable éculée de l’époque ou Mitterrand disait qui tue qui en Algérie, une époque où la France soutenait le Front Islamique du Salut ! Une époque où l’Algérie combattait SEULE la barbarie des Groupes islamistes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix-sept − 15 =