Noëlle Bellone raconte le vrai Bernard Tapie

L’entrepreneur le plus médiatique de France, sans doute aussi l’un des plus talentueux, nous a quittés il y a plus d’un an déjà (le 3/10/2021). Sa présence continue d’inspirer nombre d’entre nous.

À commencer par Éric Favre, le charismatique patron qui fait la une du magazine Entreprendre ce mois-ci et qui nous révèle que, sans son exemple de vouloir tout oser, lui, le petit paysan désargenté des Monts-du-Lyonnais ne serait jamais lancé. Noëlle Bellone, formidable dirigeante tout le temps aux côtés du président de l’OM champion d’Europe, me raconte (voir sur EntreprendreTV) qu’au-delà du bagout, de l’ambition et de l’énergie « Bernard restait un formidable créateur qui avait toujours 3 nouvelles idées par jour, ce qui résolvait bien des problèmes. »

Dirigeants, ne vous enfermez pas dans une seule problématique. Raisonnez plus grand, plus large. Cela peut aider même quand on a des difficultés et surtout lorsqu’on en a.

Tapie a inspiré toute une génération y compris celle aujourd’hui aux commandes. Noëlle me confirme que Xavier Niel, Jacques-Antoine Granjon et Marc Simoncini avaient tenu à faire le déplacement à Marseille pour assister à son enterrement. Cela n’est pas neutre. Moins drôle, elle m’indique que sa sépulture reste toujours faute d’argent en terre et que Dominique Tapie, son épouse, n’est toujours pas tirée d’affaire pour son logement. La justice aura décidément tout pris… Celle qui a créé avec Tapie les écoles de vente, un vrai succès, (8000 jeunes formés au total) me raconte que lors de la liquidation, l’administrateur judiciaire lui dit « alors, on le ferme votre truc » (sic). Sans penser un seul instant qu’il nous manque encore au moins 200 000 commerciaux. La déconnexion ou pire le mépris pour tout ce qui touche au commerce fait encore des dégâts.

On aime ou n’aime pas Tapie. Il n’empêche que sa fin de vie reste un modèle de courage humain, d’optimisme, de volonté et de foi en l’avenir. Et cela au-delà de tout le reste. Un parcours de vie assez phénoménal qui laisse une profonde empreinte dans l’esprit de beaucoup de ceux qui entreprennent. Nous en avons le témoignage chaque jour. Qui peut en dire autant ? Tapie n’a pas été remplacé. Il ne le sera probablement jamais.

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

4 × 3 =