Un projet industriel comme on n’en voit pas tous les jours !


Tout le monde parle de réindustrialisation, et c’est heureux. Voilà un homme qui , à sa manière , va la faire à sa manière. Pourtant, Loic Pochet revient de loin. Il a même , tout au long de son existence , pas mal enduré et sans doute plus que quiconque. Ce n’est pas tout à fait un hasard s’il a baptisé son bateau « La rage de vivre ». Celui-la même qui lui a permis de réaliser une partie de son rêve de jeunesse , courir la Route du Rhum. Une course en solitaire sur l’océan Atlantique , qu’il était en train de remporter en 2002 jusqu’à ce qu’un cargo géant ne le percute et l’oblige à renoncer.

Ce n’est pas grave , ce marin formé à l’école des Eric Tabarly ou Olivier de Kersauzon n’est pas homme à se décourager. « Ils m’ont appris l’humilité  » rappelle aujourd’hui ce passionné du grand large. Pourtant , il n’a pas été épargné par des vicissitudes , sans même parler de son cancer : « la semaine après ma chimiothérapie, je reprenais le large… ».

Admirateur de Mermoz ou de Saint-Exupéry , cet autodidacte qui a tout appris dans les livres a même voulu refaire le vol de l’Aéropostale avec un ULM (de 495 kg) et à la même vitesse que Saint-Ex. Finalement , Il se retrouvera coincé trois jours en mode survie dans un igloo dans le Groenland. Authentique , presqu’un film d’aventure… Non pas forcément ,mais assurément le parcours d’un homme singulier qui se retrouve aujourd’hui avec en tête d’un des plus beaux projets industriels du moment , visant à pouvoir fabriquer en France un hydravion de 4 places d’un nouveau type, le Morgann. Pour y parvenir , Loic Pochet , fondateur de Calamalo Aviation a tout imaginé avec les grands navigateurs, mais aussi avec les PME de yachting du côté de Lorient : « c’est le premier hydravion conçu non pas pour le ciel mais d’abord pour la mer ! ». Son modèle d’hydravion en carbone , de 4 places , avec un foil rétractable et des ailes pliables pourra assurer 1000 km de distance. Conçu exprès pour la mer : « 0n pourra accoster à 300 mètres des ports, et sans passer par un aéroport ».

Les débouchés (surveillance , transports VIP, fret petits colis…) sont importants. Avec son entreprise , Pochet (voir interview sur EntreprendreTV) prévoit d’investir 15 millions d’euros sur une unité de production de 110 collaborateurs. Le site sera situé dans l’Hérault entre Sete et Montpellier. Un projet industriel innovant qui pourrait intéresser la région Occitanie. Pour le financement, Calamalo Aviation, avec son Directeur financier Jacques Le Moigne, ancien Officier de Marine, négocie l’ouverture du capital sur la base de 5 millions d’euros pour 20% des actions.

À terme, d’ici 2024, les hydravions Morgann devraient réaliser plus de 30 millions d’euros de chiffre d’affaires pour des productions de 50 hydravions par an. Un magnifique projet comme on n’en voit pas tous les jours. Air Liquide serait intéresser par le projet et pourrait livrer des moteurs à hydrogène. Une belle histoire qui ne fait que commencer !


Robert Lafont
28 octobre 2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix-sept + cinq =