Photo © : Dr. Hans-Peter Wild, Propriétaire et Président du Stade Français Paris et sa compagne

Dans les affaires, l‘art de l‘exécution est-il notre principal point faible ? Celui qui parle a fait fortune en Allemagne avec une affaire de jus de fruits, Capri-Sun, créée en 1969, et devenue à elle-seule une petite multinationale avec 940 millions d’euros de chiffre d’affaires dans le monde. À 80 ans, le self made man Hans-Peter Wild, grand passionné de rugby, qui a repris en 2011 à Thomas Savare, patron d’Oberthur, le mythique club du Stade Français Paris, ne mâche pas ses mots.  

Alors quand Hans-Peter Wild, patron de Capri Sun s’exprime avec sa double culture, notamment sur la manière dont nous nous organisons ; on peut l’écouter attentivement : (entretien avec L‘Equipe, 17/4/2022). Pour lui : « Le business en France est différent du business en Allemagne. Quand je dis quelque chose outre-Rhin, ou aux États- Unis, je peux être certain à 100 % que ce sera exécuté. En France, je dis quelque chose, mais on me répond qu‘on va discuter. Non, si c‘est décidé, c’est décidé. J‘ai l‘habitude que les choses soient exécutées. Les discussions, c‘est terminé. Je veux changer la culture du club… » (sic)

Circulez ; il n’y a rien à voir. La vérité est que, s‘il vaut mieux prendre un maximum d’avis avant de prendre une décision, en revanche, quand le choix est fait, tout le monde doit aller dans le même sens. Cela s‘appelle l’art du management. Merci au patron de Capri-Sun de nous rappeler à cette vérité essentielle. Et si nous avions aussi moins de flou artistique… D‘ailleurs, si Allemands et Français pouvaient travailler un peu plus main dans la main, gageons que personne ne pourrait nous résister.  À suivre.

Robert Lafont


LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

18 − 15 =