20 Février 2020 – Pourquoi Lafont presse prend 49% de VSD ?

Robert Lafont et Georges Ghosn

C’est le dernier grand magazine d’actualité indépendant ! VSD, titre fondé par Maurice Siegel en 1977, dont le géant allemand Prisma Media (Capital, Voici…) n’a jamais su tirer profit, a été relancé par Georges Ghosn, un patron de presse survolté et madré qui a sauvé en son temps la Tribune ou France Soir. Nous avons pris 49% du capital à ses côtés parce que la presse magazine a encore un bel avenir, à condition de proposer des contenus qui collent aux besoins des lecteurs. C’est notre rayon. Le pari est risqué. Il est à la mesure de l’enjeu. Entreprendre Lafont presse, coté sur Euronext, est le dernier groupe indépendant. Merci de votre soutien. Nous ne sommes pas seuls à croire en l’avenir du média papier. Regardez Jeff Bezos avec le Washington Post, ou un certain Xavier Niel ! Ne vient-il pas successivement de mettre la main sur Nice-Matin, Paris Normandie (via son ami Pierre-Antoine Capton, Mediawan ?), et bientôt, peut-être, sur France Antilles.

18 Février 2020 — François Baroin n’a plus peur de Macron

Le maire de Troyes, que l’on disait timoré, a-t-il fendu l’armure ? Désormais, il n’a pas peur d’affirmer «Macron ne me fait pas peur. En 2017, il nous avait tous fait vieillir, nous plaçant dans le monde d’avant. En deux ans, avec En Marche, ils ont fait ce qu’on nous reprochait sur 50 ans : divisions, rivalités, egos surdimensionnés. Je suis un peu consterné par la manière dont il dirige le pays». On ne pourra plus reprocher à l’ex-ministre du Budget de ne plus dire les choses. La promesse de l’Aube ?

18 Février 2020 — Louis Thannberger et Entreprendre lancent le Cercle des PME non cotées et cotées

Le roi de l’introduction en bourse, président d’IPO N°1, aime rappeler que «si Paris est la ville des grands groupes et du CAC 40, elle oublie et néglige nos PME de province.» Pour lui, la suppression du Second Marché, qui a fait rentrer à la bourse 640 PME, est une hérésie. D’où, le lancement, sous l’égide d’Entreprendre, du Cercle des PME non cotées, cotables et cotées. Un réservoir considérable, n’y a-t-il pas 6000 ETI en France, contre 10000 en Italie et 12000 en Allemagne ?

29 janvier 2020 — Marc Veyrat part en guerre contre les pesticides

Notre grand chef ne digère pas la perte du macaron Michelin de Bocuse : «qui a tant fait pour la gastronomie française». À «La Fontaine Gaillon», près de l’Opéra, le restaurant huppé qu’il a repris à Gérard Depardieu, il s’agite tel un lion en cage, saluant ses clients là où Dédé restait sagement derrière le comptoir. Avec son associé Benjamin Patou (Moma group), «Un entrepreneur d’exception, ami intime, qui a pris un chalet près de chez moi, à Manigod, en Savoie», le succès lui redonne le sourire. Oubliés les déboires passés, Veyrat nous mitonne la nouvelle gastronomie française de demain. «Haro sur les lobbies de l’agroalimentaire et leur phyto ou pesticides, place à l’agriculture locale». On ne canalise ni le talent ni l’énergie.

20 Février 2020 — Nicolas Dupont-Aignan : « On peut relocaliser 500 000 emplois en France »

Convaincu que l’Élysée et les médias font tout pour faire de Marine Le Pen leur adversaire privilégié, «car ils sont sûrs de la battre à tous coups», le patron de Debout la France milite pour une primaire ouverte à droite. «Beaucoup d’élus au Rassemblement National ou chez LR souhaitent travailler avec nous mais ils n’osent pas sauter le pas. À commencer par Éric Ciotti…» En attendant, il ne se décourage pas et veut tout faire pour relocaliser nos industries en France. «Si on relocalise 500 000 emplois, il n’y a plus de problème de financement public. Je veux mettre en place un avantage fiscal majeur pour l’entrepreneur qui produit et relocalise ici. Un vrai bonus comme l’a fait Trump aux USA.» Dupont-Aignan a compris que le redressement du pays passerait par l’économie. Et de militer pour l’exonération des successions pour les entreprises familiales. (Interview sur EntreprendreTV).

29 janvier 2020 — On ne peut pas présider la France sans culture historique !

Au lieu de faire l’ENA, on devrait exiger de nos présidents de la République qu’ils soient tous férus d’histoire de France. C’était le cas de de Gaulle, de Pompidou, voire de Mitterrand, cela ne leur a pas trop mal réussi, surtout pour les deux premiers.

18 Février 2020 — Nos présidents échouent parce qu’ils ne savent pas manager

Un ministre de Sarkozy m’a raconté, qu’un jour, lors d’une réunion publique sur l’emploi, l’ancien président, au lieu de chercher à valoriser ses ministres, leur a à peine donné la parole. Une faute de management grossière, mais il n’y a pas que lui qui en ait commise. François Hollande semble aussi fin et intelligent en privé, qu’indécis et pleutre face à l’événement. Quant à Macron, faut-il l’enfoncer ? Il gouverne seul,s’entoure mal (17 ministres démis ou démissionnés), et sans expérience du terrain, même pas celle d’élu local. Cela, les Français le savaient avant de l’élire, oui, mais les journalistes auraient pu le leur rappeler, au lieu d’inventer un personnage mythifié. Dans les trois cas, ce sont des erreurs impardonnables de management, que ne font plus la plupart de nos dirigeants de PME. Dans un État aussi complexe, pléthorique et réglementé que la France, le dirigeant efficient est celui qui sait mobiliser et faire travailler une équipe compétente plutôt que celui qui cherche à tout ramener à lui. Élisons plus un manager qu’un soliste aussi talentueux soit-il.

18 Février 2020 — Montebourg plus utile comme entrepreneur que comme ministre ?

La question mérite d’être posée. S’il s’était opposé au rachat d’Alstom par GE, proposant une solution alternative avec le Japonais Mitsubishi, il a tardé à démissionner. Désormais libre comme l’air, Montebourg s’essaie avec délectation à des projets. Après le miel Bleu Blanc Ruche (50 apiculteurs), la Compagnie des Amandiers (2000 ha plantés dans le Sud avec François Moulas, l’INRA et Daco Bello), le petit-fils de boucher d’Autun récidive avec la marque de glace 100% bio La Mémère qui fédère les éleveurs de lait. Dans nos colonnes, il a révélé que jeune, son père n’avait pas pu lui payer une école de commerce. Du coup, il a réalisé ce rêve et s’est inscrit pour suivre les cours de l’Insead à Fontainebleau, qu’après avoir remis sa démission à Hollande. Et maintenant, on me dit que Arnaud prépare 2022 en consultant à tout va : Chevènement ou Borloo. Politique quand tu nous tiens…

31 Janvier 2020 — Alexandre Dana pointe le « syndrome de l’imposteur » chez tout entrepreneur…

Avec Livementor (60 salariés), il a formé 8000 nouveaux entrepreneurs. Pour lui, le premier obstacle de celui qui entreprend reste le syndrome de l’imposteur. «Celui de ces créateurs qui ne se sentent pas légitimes et pensent qu’ils ne vont pas y arriver !» «On ne fait confiance qu’à ceux qui ont confiance en eux» disait de son côté Talleyrand, le grand diplomate qui n’eut jamais besoin d’être en position de force pour arriver à ses fins. 
(Interview sur EntreprendreTV).

19 Février 2020 — Alain Duhamel va-t-il enfin se mouiller ?

Il est d’une prudence de vieux matou madré. Une constance qui lui a permis de faire la pluie et le beau temps des commentaires politiques sans discontinuer depuis 40 ans. Peut-être serait-il temps, cher Alain, de prendre quelques risques. De rappeler, par exemple, que nos dépenses publiques deviennent insupportables, que notre fiscalité marche sur la tête, et que notre système de redistribution est hors contrôle. Au lieu de faire comme si… Après tout, vous pouvez y aller, maintenant, votre place n’est plus à faire. Cela me rappelle un peu Jean Boissonnat. Dans les années 80, notre confrère de l’Expansion ne jurait que par la sociale démocratie et la redistribution. On voit le résultat aujourd’hui. On aurait mieux fait de libérer nos forces vives.

21 Février 2020 — Martin Bouygues, Bruno Lemaire et… Huawei

Oui à La 5G Huawei, mais avec un centre de maintenance en France. Je l’ai dit à Bruno Lemaire. Nous n’allons pas nous mettre encore en dehors de l’évolution technologique. Les accusations d’espionnage ne reposent sur aucun fondement. En revanche, demandons au géant chinois d’installer son centre de maintenance en France. D’autant que nous disposons des meilleurs experts en la matière. Une pierre deux coups, c’est une belle garantie. D’autant que, comme le rappelle Martin Bouygues, Huawei est déjà le principal fournisseur en réseaux fixes de nos quatre opérateurs télécom et qu’il y a du Huawei dans les futures voitures PSA.

29 Janvier 2020 — Xavier Niel fait plus pour le pouvoir d’achat que n’importe quel président !

David Brami, le fondateur du groupe immobilier PointdeVente ne jure que par le fondateur de Free. «Avec son forfait Telecom à 100 €, Xavier Niel a fait gagner à chaque famille plus que n’importe quel président de la République. En l’occurrence, 20 € de pouvoir d’achat à chaque personne, soit 100 € pour une famille nombreuse.» Pas faux !

21 Février 2020 — À Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, il vise un milliard d’euros de CA pour bienpreter.com

C’est une belle histoire vraie. ESC Lille de 40 ans, Michael Martin lance, après une agence immobilière, avec 15000 €, la première entreprise qui factorise les factures des entreprises financées par des particuliers. Pour ces derniers, le rendement va jusqu’à 12% l’an. Phénoménal, le succès est incroyable. Avec l’agrément AMF, sa plate-forme de financement participatif pour particuliers (1,5 M€ de CA, 82 salariés), sans équivalent, attire déjà 13000 investisseurs par jour. Une pépite en devenir et Michael de voir grand : 1 Md€ de CA en perspective et 30 nouveaux salariés recrutés par mois. Un phénomène !

30 Janvier 2020 — François Cheng remet l’âme au centre…

Moment de grâce à la télévision, le 30 janvier dernier, c’est suffisamment rare pour être souligné. François Busnel, dans La Grande Librairie recevait l’écrivain, poète et philosophe François Cheng, 91 ans. Et de nous remettre les idées en place : «arrêtons de penser qu’il n’y a que le corps et l’esprit. Chaque être a aussi une âme, c’est sa dignité foncière. C’est ce qui donne du sens à nos vies.» «Jeanne d’Arc, de Gaulle, et plus récemment le colonel Beltrame, étaient animés par une force d’âme !» Sans elle, on n’avance pas ! C’est vrai dans toutes nos actions.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici