Pour Robert Lafont, « le marché est porteur, mais toutes les places ne sont pas encore prises ». Le quotidien du Sport s‘appuie sur un réseau de pigistes dans les régions.

En sport comme en presse, il ne faut jamais rien lâcher ! Surtout quand le match n’est pas encore terminé. Notre aventure en tant que groupe de presse de sport ne date pas d’aujourd’hui !

En 1994, déjà, nous lancions avec un jeune journaliste passionné de football, Arnaud Bertrande, le mensuel Le Foot. Arnaud était venu me voir pour me proposer des interviews, il avait à peine 22 ans et ne connaissait personne. Je lui mets le défi en mains :  « Si tu arrives à obtenir plusieurs interviews de joueurs du PSG, on lance Le Foot ! ». Quelle ne fût pas ma surprise de le voir débarquer quelques jours plus tard avec son air d’étudiant sérieux et aussi dans sa besace les impressions de Bernard Lama, le gardien des Bleus, entre autres. Je ne pouvais pas faire marche arrière. Cela tombait bien d’ailleurs, car passionné de foot, j‘étais assez heureux de pouvoir venir chatouiller un certain France Football, la “bible” quasi monopolistique de la presse foot avec Onze Mondial et But, un autre hebdomadaire historique lancé, en 1969, par un certain Marcel Leclerc, un temps président de l’OM, celui de Skoblar et Magnusson. Je me souviens même avoir acheté le premier numéro de But à Puteaux (92) à l’âge de 14 ans, préférant sécher un fastidieux cours de solfège au conservatoire de musique, pour pouvoir le lire !

36 ans après, le mensuel Le Foot continue sa diffusion nationale en kiosques, merci pour lui, on fête même son numéro 416, et Arnaud Bertrande, fidèle des fidèles, assure en qualité de rédacteur-en-chef du Pôle sport de Lafont presse qui publie, nous le verrons, une pléiade de magazines sportifs spécialisés assez unique !

Vous l’avez compris, le sport fait partie intégrante de notre Adn. Il y a d’ailleurs plus de points communs qu’on ne le croit entre le monde du sport et celui des affaires. Si on n‘a ni volonté, ni ambition, on n‘aboutit à rien.

En 1989, nous avions repris aussi le fameux titre Le Sport. L’idée m‘avait été suggérée par l’ambitieux Jean-Pierre Nadir, jeune directeur de pub du groupe que j‘avais repéré après un entretien homérique où ce jeune ESP de 24 ans avait tenté, après avoir forcé bien des barrages, de me fourguer des pubs sur je ne sais quel obscur catalogue. Jean-Pierre a fait son chemin depuis, ayant fondé avec succès le portail leader easyvoyage (cédé à Webedia). Sacré puncheur épris de marketing, il m’avait dit à l’époque avec un certain culot, celui de la jeunesse : « Pourquoi on ne reprendrait pas le journal Le Sport, le titre est en cessation de paiement auprès du tribunal de commerce et il n‘y a pas de candidat ? » Le conseil s‘avéra excellent. Le titre fondé par René Tézé et Xavier Couture jouissait d‘une excellente réputation dans le monde de la presse. On en parlait comme le « Libération du sport !”. Au Tribunal de Commerce de Paris, où j’étais seul à me présenter, je pus récupérer cette belle marque après une vente aux enchères organisée aux bougies !
Quelques mois plus tard, avec l’aide de Bernard Pace, un formidable tempérament lui aussi, nous recrutions une bonne partie de l’équipe rédactionnelle du quotidien (60 personnes au total) pour en faire un hebdomadaire grand public, comme Bernard Tapie, et sa fidèle conseillère Noëlle Bellone me l‘avaient conseillé à l’époque. Une véritable réussite, 40 000 exemplaires diffusés par semaine (des chiffres qui font rêver aujourd’hui) et qui poussèrent le patron des Editions Mondiales, Francis Morel, à nous faire un proposition de rachat difficile à repousser d’autant qu’après le succès d’Auto Plus, Morel voulait récidiver avec la grosse artillerie de son puissant associé Springer, l’éditeur allemand de Bild…

Quelques années plus tard, nous pûmes récupérer la marque pour en faire aujourd‘hui un magazine dons la thématique change en fonction de l’actualité sportive.

En 2004, nous voulûmes nous essayer aussi à l’aventure du quotidien sportif. Michel Moulin, le premier, avait osé relever le gant avec Le10Sport allié il est vrai au fringant Alain Weil qui mettait à sa disposition la puissance de RMC. Notre idée à nous : Le Quotidien du Foot, le premier quotidien national totalement dédié au football. Un concept inédit pour faire en sorte que chaque supporter puisse retrouver chaque jour des infos sur son club favori (L1). Malgré un vrai succès d‘estime, près de 10 000 exemplaires jour, nous fûmes contraints de nous recentrer sur le digital car le point mort financier était encore loin. Étrangement, notre distributeur, les NMPP, comme pour Le10Sport ne fit pas preuve d’un grand zèle pour nous aider à réussir ! Une situation assez incompréhensible quand on voit avec le recul les difficultés de la presse quotidienne. Je me souviens, à ce sujet, d’un petit déjeuner au Murat avec le président des NMPP de l’époque, l‘honorable Pierre Pfimlin, peu avant le lancement du Quotidien du Foot. Je m’attendais à rencontrer un homme enthousiaste ! La seule chose qui semblait l’intéresser, fut de savoir si nous avions des actionnaires financiers puissants.

En partant, il pouvait tranquillement aller téléphoner au groupe Amaury (L‘Equipe) pour les rassurer. Le groupe était à l’époque, un des piliers des NMPP. Michel Moulin n’accepta pas un tel état de fait et les assigna en justice. Je n’ai pas de preuve, mais il est quand même singulier que à l’instar du 10Sport, Le Quotidien du Foot ait connu autant de difficultés ou d’anomalies de distribution, dans les gares par exemple…

Oublions l’épisode, les temps ont changé et désormais, les distributeurs de presse, MLP en tête, font tout pour faciliter le travail des éditeurs. Il était temps !

Au fil des ans, nous n’avons pas cessé de multiplier les créations de titres. On ne s’appelle pas Entreprendre pour rien !

Aujourd’hui, notre groupe  Entreprendre Lafont presse (coté sur Euronext Growth) est même devenu le premier éditeur de magazines sportifs au plan de la largeur du catalogue.

Présent sur la plupart des grands sports :
-Le Foot et Le Foot magazine
-Rugby magazine
-France Basket
-Handball magazine
-Tennis revue
-Auto sport magazine
-Cyclisme magazine, Le Sport Vélo
-Le Sport
-Bien courir…

Avec un total de plus de 12 magazines de sport diffusés nationalement en kiosques, nous continuons de croire à la presse écrite, mais nous ne pouvions pas échapper au phénomène de la digitalisation de l’information sportive.

Nous avons fait le choix de regrouper nos informations sur un seul site généraliste. Il s’appelle lequotidiendusport.fr. Il n’a pas l’ambition de supplanter les nombreux sites sportifs existants. Il vise à compléter un dispositif journalistique de premier ordre qui sera animé sous la houlette notamment de Stéphane Desenclos (Le Foot) et Arnaud Bertrande (Le Sport) tout en s’appuyant sur une équipe de pigistes bien présents en régions. Notre nouveau défi, nous entendons bien le gagner. Comme en sport, cela nécessite ardeur, volonté et talents.

Merci à tous les collaborateurs qui œuvrent avec nous dans ce nouveau grand match !

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

quatorze − trois =