Le fondateur de ZérOptical se souvient comment Daniel Filippacchi lui a ouvert la voie

Marc Lemaire, patron marseillais du réseau d’optique ZérOptical

Imaginez si chaque patron s’engageait à donner un coup de pouce à un seul entrepreneur ? Cela changerait l’économie du pays. Et ce n’est pas si compliqué à mettre en œuvre.

Marc Lemaire, l’ultra dynamique patron marseillais du réseau d’optique ZérOptical, que nous soutenons avec Entreprendre Ventures, et qui est train de devenir le leader de l’optique en pharmacies (avec 100 corners ouverts en 2023) me racontait comment Daniel Filippacchi lui avait mis un jour le pied à l’étrier.

Lorsque jeune entrepreneur de retour de Miami, il est présenté par un ami au mythique créateur de Salut les Copains. Il lui parle de son projet de service de livraison de plats Télé Diner, un Uber Eats avant la lettre et avant internet. Filippacchi n’en avait pas grand-chose à faire, mais il eut le bon réflexe.

Celui de lui offrir pendant 6 mois un bureau et l’appui logistique du groupe Hachette Filippacchi. Cela suffit à lui permettre de se lancer. Vous êtes chef d’entreprises installé ? Ne négligez pas l’appui que vous pouvez apporter à un entrepreneur. Mieux : faites-le. Cela peut changer la France.

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

cinq + 17 =