Décidément, la terre de Provence continue d‘attirer nos entrepreneurs, entraînés par le formidable regain autour du vin et du rose de Provence en particulier.

Après Bernard Arnault (Chateau d‘Esclans et Chateau du Galoupet), Roger Zannier (Chateau Saint-Maur), Frédéric Rouzaud (Domaines d‘Ott), Paul-Francous Vranken (Chateau de la Gordonne), Philippe Austruy (Chateau Peyrassol) ou Jean-Louis Croquet (Chateau Thuerry), c’est autour le prestigieuse maison Chanel de lorgner sur les meilleurs vignobles de la région.

Déjà propriétaires de grands crus en bordelais et pas des moindres (Chateau Berliquet et Chateau Canou à Saint-Emilion, et Chateau Rauzan-Segla à Margaux) Nicolas Audebert, le responsable des Proprietes viticoles de la maison de la rue Cambon annonce, deux ans après avoir repris le domaine du vignoble de l’île à Porquerolles, faire l’acquisition des 10 hectares supplémentaires du Domaine Perzinsky.

Nul doute que cet investissement va redonner beaucoup de lustre au Rosé de Porquerolles. D‘autant plus que, selon le Journal du Vin (nouveau magazine publié par Lafont presse), les 41 hectares du Domaine seront intégralement cultivés à la main et totalement bio. On est chez Chanel ou on y est pas !

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

3 × un =