« Construire quelque chose de nouveau » : la phrase trône en tête de son compte Linkedin. À 31 ans, cet Edhec fondateur de Kopmedia n’est pas là pour se fondre dans le moule.

Vibrionnant, avec son jean et ses baskets blanches, la tenue parfaite du startupper qui plaît tant aux VC (Venture Capitalistes), ce fils de patron de PME de Lille (Demex, négoce agro-alimentaire) garde toujours en tête de s’amuser et d’innover. Ce n’est pas incompatible. Après un passage au studio d’animation Millimages (Amuse), Edouard Desmettre (voir son interview sur EntreprendreTV) s’éclate avec un nouveau média 100% digital sur les grands sportifs. Rien à voir avec les sites sportifs classiques axés sur les résultats sportifs comme Le10Sport de Michel Moulin ou Le Quotidien du Sport  de Lafont presse, Kopmedia est un média essentiellement vidéo et se veut un peu le Brut du sport (ou le Loopsider).

A l’écouter, « les moins de 25 ans passent 3 heures 30 par jour sur leurs smartphones à regarder des images sur les réseaux sociaux. Nous leur offrons des videos créatives avec des formats court dédiés à leurs sportifs préférés. » Que demander de plus ?  Avec 1,5 millions d’abonnés (Facebook, YouTube ou TikTok,) la jeune pousse parisienne veut jouer dans la cour des grands. Concurrent de Oh My Goal, Kopmedia (400 k€ de chiffre d’affaires en 2022, et 5 collaborateurs) vise les 5 M€ en 2025. Au plan financier, Edouard Desmettre ouvre actuellement son capital à hauteur de 15% pour 1 M€. Selon lui, on se bouscule au portillon.

Kopmedia a des ambitions planétaires (1/3 de son audience est africaine) et est déjà traduit en anglais, chinois, ou espagnol. On s’amuse en avançant, mais Edouard nous a-t’il tout dit ? Si c’est cela la nouvelle économie… on a envie d’y plonger.

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

2 + 11 =