Gare aux modes médiatiques qui ne durent qu’une saison !

Durant la crise des Gilets Jaunes, les commentaires n’avaient pas assez de mots pour décrire la fin d’un modèle sociétal, celui des pavillons avec jardin en zone péri-urbaines, ceux de notre classe moyenne. Et maintenant, durant la crise sanitaire, ils n’ont à la bouche que le rêve de maisons avec piscine situées en Eure-et-Loir ou dans les villes cathédrales : Chartres, Reims, Rouen ou Amiens. N’est pas Jérôme Fourquet qui veut !

Robert LAFONT 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

neuf − deux =