On peut être dans la tech et être profitable ! La preuve, Colis Privé, leader français de la livraison de colis rapides et de la digitalisation du commerce qui veut devenir champion européen de son secteur.

La jeune pousse cofondée par Frédéric Pons et Éric Paumier (234 millions d’euros de chiffre d’affaires, pour 22 millions d’Ebitda) profite à fond de la croissance du e-commerce. Ces trois dernières années, elle a enregistré une hausse de ses ventes de 30 %. Pas mal, mais ce n‘est qu‘un début. Avec l‘annonce de l’arrivée à son capital du Spac français côté à la bourse de Paris, DEE Tech, de Marc Menasé, Colis Privé va pouvoir bénéficier à plein de l‘effet de levier financier avec une valorisation proche de 550 millions.

Marché qui explose, savoir-faire maîtrisé, financement assuré : Colis Privé présente tous les atouts pour se transporter comme un leader européen. Un exemple à suivre avec des fondateurs qui conserveront 40% du capital via leur holding Hopps.

Au passage, la fusion avec un Scap ayant levé 165 millions d‘euros et dédié à la tech, démontre aussi que cette nouvelle forme de financement n‘est pas à condamner, loin s‘en faut. Bien au contraire, c‘est la deuxième opération d‘envergure de ce type sur le marché français. Après celle dans la production audiovisuelle opérée en 2016 par Mediawan avec le trio Pierre-Antoine Capton, Matthieu Pigasse ou Xavier Niel qui avait racheté AB Priductions à Claude Berda.

Tant mieux pour notre capitalisme entrepreneurial, ce n‘est qu‘un début, continuons le combat.

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

20 − 11 =