Il devient vigneron à l’âge de 25 ans…

Beaucoup sont sceptiques quand on leur parle de pouvoir se lancer dans les affaires sans argent. Je vous livre, à ce sujet, le témoignage brut de décoffrage de Xavier Weisskopf devenu jeune vigneron,à 25 ans, en 2005, sur une parcelle de 6,5 hectares rachetée à coté de Montlouis-sur-Loire près du château d’ Amboise.

« Financièrement, je n‘avais guère le choix … En tant que salarié, je me suis débrouillé pour tout mettre de côté ce que je pouvais pour prouver aux banques que j’étais sérieux. L’hiver, pour économiser, je ne me chauffais pas et mangeais des châtaignes matin, midi et soir. Sur 1500 € de salaire, je parvenais à mettre 1200 € de côté après avoir payé mon loyer. Tout était calculé. En 3 ans, j‘ai pu épargner 35000€ pour décrocher un premier prêt … Je suis devenu aussi le roi du Bon Coin pour dénicher du matériel d’occasion. » (La Revue du Vin de France n°657). Authentique !

Un témoignage édifiant qui atteste que tout est toujours possible dans la vie avec de la volonté et un peu de caractère. Aujourd’hui, le jeune vigneron du Rocher des Violettes élabore avec son épouse Clémence sur 6,5 hectares un excellent vin blanc AOP que l‘on retrouve déjà sur certaines tables prestigieuses de New York.

Ils ne savaient pas que c’était impossible, ils l’ont fait. Cela se passe aujourd‘hui en France et sans RSA ni assistanat d‘aucune sorte. Cela pourrait infléchir certains discours démagogiques sur le sujet. Plus que jamais : à cœur vaillant, rien d’impossible. Foncez !

Robert LAFONT

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

2 × 4 =