Emmanuel Macron doit aussi supprimer l’impôt sur la fortune immobilière pour ne plus pénaliser les investisseurs hexagonaux par rapport à leurs concurrents européens ! L’IFI n’existe qu’en France.

Trop d’impôts tue l’impôt ! Cela n’a jamais été aussi vrai dans un monde de plus en plus mondialisé où on peut délocaliser ses placements et avoirs financiers presque sûr un clic ! Sans parler du foisonnement des conseils financiers et officines diverses qui proposent leurs prestations d’expatriation à n’en plus finir. C’est cela aussi le marché unique ! Libre circulation des biens, des personnes et aussi des actifs financiers ! En toute légalité bien sûr ! Notre classe politique doit suivre. Plus aucune mesure financière ou fiscale ne doit être prise sans être vue à l’aune de la comparaison avec ce qui se fait en Europe ! Sinon, gare aux délocalisations, c’est presque mécanique !

À contrario, la baisse d’impôts enrichit les pays qui la pratiquent ! Observez ce qui se passe chez nous avec la suppression en 2017 de l’’ISF (l’Impôt sur la Fortune), remplacé par l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). Du jamais vu, le phénomène est immédiat. En 2018, pour la première fois, les départs pour exil fiscal sont devenus inférieurs aux retours ! Selon France Stratégie, les exilés fiscaux qui se chiffraient à 900 par an en France en 2013/2014 ont été réduit à 160 en 2018 (contre 240 retours).

Une bonne nouvelle pour le fisc qui paradoxalement pourrait engranger d’avantage de recettes de TVA par exemple sur les dépenses de ces „riches „ de retour dans l’hexagone, au lieu de s’effectuer à Genève ou Bruxelles. Une réforme à mette à l’actif d’Emmanuel Macron qui n’a pas encore poussé la logique jusqu’au bout. Reste pour lui à supprimer l’IFI, anomalie tricolore, tant il est démontré que l’essor de l’immobilier (10 % du PIB) reste  un pilier essentiel de la relance économique dans notre pays avec tous les emplois induits qu’il concerne (BTP, assurances, sous-traitants, équipements..). Chiche, n’attendons pas, tous les Français bénéficieront du retour à la prospérité !

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

16 − 11 =