Bassem Mejri, l’homme qui incite les Français à devenir millionnaire

Il fait partie de ceux qui réalisent leurs idées. Il y a tellement de gens qui procrastinent, que voir quelqu’un passer à l’acte marque quelque chose d’encourageant. À 40 ans, Bassem Mejri, au départ ingénieur (Insia Lyon) s’est convaincu que notre pays s’était trop enfermé sur des notions de sécurité et de statut.

Et cela dure depuis des générations. Il fallait désormais pouvoir inculquer un discours plus optimiste, plus entraînant, plus ouvert. « Trouve un boulot sécurisant et régulier assènent génération après génération les parents à leurs enfants ! » Ce Franco-Tunisien qui a fondé en 2019 Frégate Éditions, après avoir lancé Promocours, une PME de formation à la langue française, n’en démord pas. Pour lui : « Nous avons 30 ans de retard par rapport à la culture financière anglo-saxonne bien plus tournée vers l’action et la réussite. »

Ses livres traduits de l’américain, et qui enseignent comment devenir millionnaire, ont quelque chose d’assez réconfortant. Ce n’est pas si illusoire que cela. Cela laisse des traces. Du reste, le grand mouvement de démission et de changement de vie opéré par de nombreux salariés depuis le Covid atteste que le besoin reste latent. On ne gagne jamais à temporiser. Oser est presque devenu un impératif individuel majeur. Ce n’est pas nous, à Entreprendre, qui diront le contraire.

Robert Lafont 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

11 − neuf =