jean claude bourrelier mavic

Formidable parcours que celui de l‘ancien président de BrIcorama . Il devrait faire rêver tous les jeunes de quartier à qui on répète  à l’envie qu’il n‘est pas possible de réussir en France sans réseaux, sans argent et sans diplôme . Le succès sans ambage de Jean-Claude Bourrelier atteste du contraire . Celui qui a démarré à 14 ans comme apprenti boulanger  puis vendeur chez Black & Decker après avoir suivi  un Cap de charcuterie, n‘ a pas fini de faire parler de lui . Après avoir lancé en 1975  avec un associé son premier magasin de bricolage dans le XIII eme arrondissement à Paris , près de la place d‘Italie , il apprend le métier avant de pouvoir reprendre quelques 17 ans plus tard l‘enseigne Bricorama , alors mise en vente par Euromarché … Bourrrelier en fera un géant du secteur , aux côtés de Leroy-Merlin, Bricomarché ou Monsieur Bricolage, multipliant les ouvertures ,d‘abord aux confins de la capitale ,  bradant la sacro-sainte interdiction du dimanche , opérant une gestion sourcilleuse que rien ne peut dévier ! Aucun détail n‘échappe à la main de fer dans un gant de velours de notre  self-made-man du marteau et du tournevis ,  d‘apparence bourru mais épris de culture . Passionné d histoire et en particulier  du destin hors normes du „ diable boiteux „ ,  un certain Charles-Maurice de Talleyrand, l‘homme qui devint ministre de plus de neuf regimes . On comprend qu‘un tel cheminement puisse  fasciner notre dieu du système D ,  qui bien qu‘ayant revendu en 2017 son enseigne à Intermarché,( Groupement Les Mousquetaires) continue de diriger 75  magasins de bricolage Gamma en Belgique ou aux Pays-Bas .

Une entreprise industrielle emblématique du renouveau du « made in France »

J‘eus l‘occasion de le croiser à plusieurs reprises , notamment pour l‘aider, avec mon associé Gilles Bouchier ( décédé malheureusement il y a peu )  à son implantation en Tunisie  . Très à cheval  sur les dépenses, il roule toujours dans une vieille Peugeot 407 . Pas facile de lui faire investir en pub , même  quand vous lui avez consacré un beau portrait , ce qui fut le cas  dans le magazine Entreprendre . C‘est largement mérité . Parti de zéro , il est dans le classement des 500 fortunes du pays , avec un patrimoine estimé à 200 millions d‘‘euros . Malgré un léger handicap  , légèrement malentendant ( il a même été sourd jusqu’à l’âge de 20 ans!)  , au lieu de le complexer , cette particularité lui donnera des ailes . Comme quoi , c‘est d‘avantage le regard que l’on porte sur les  choses  plus que les faits réels qui importe dans la vie ! Une leçon à méditer …

A 76 ans, on croyait notre vaillant homme retraité pour de bon , c’était mal le connaître . Le voilà repreneur d‘une  des plus belles PMI du pays  , Mavic, le champion français de la roue de vélo haut -de-gamme . Une  PMI  mise en redressement judiciaire et que le Tribunal de commerce de Grenoble vient de lui attribuer alors qu‘il y avait une pléiade de candidats de qualité ;  de l‘industriel Raphael Gorgé , à l‘ancien dirigeant de la  banque mutualiste Arkea , Ronan Le Moal, ou de l‘avocat d‘affaires Didier Poulmaire jusqu’à l‘ancien champion cycliste Bernard Hinault . Tous avaient planché pour mettre la main sur Mavic, la célèbre marque de roue des cyclistes , créée en 1889 , partenaire depuis 45 ans du Tour de France et qui emploie encore 260  collaborateurs , dont 200 à Annecy ( Haute-Savoie) et le reste dans l‘Ain, à Triviers-sur-Moignans, pour un chiffre d‘affaires proche des 100 millions d‘euros .
L‘enjeu est donc de taille , le groupe Bourrelier apporte de l‘argent frais sans s‘endetter et s‘engage à conserver 105 salariés . Bien entouré de ses deux fils Jean-Michel et Yoann, ( créateur  il y a 12 ans de la chaîne de vélos électriques Ecox, 12 points de vente) le clan Bourrelier mise sur la modernisation de l‘outil de fabrication en se concentrant sur deux créneaux de niche ;   les roues en carbone et en aluminium . Sans parler du management , qu‘ils veulent dépoussiérer pour aller vite , être proche du terrain et décider à bon escient ! Quand on a bossé dans la distribution, on  connaît  en temps réel  les résultats et les ventes  jour par jour . Une école qui ne trompe pas et qui oblige à faire bien ou à vite rectifier. Une école de terrain que beaucoup devraient avoir fait dans leur vie !

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici