Dans la série, arrêtons de nous lamenter, il y a plein de choses à faire et entreprendre ! Aujourd’hui, laissez-moi vous parler d’Eovolt, une belle histoire, un petit conte de fées pour deux étudiants de l‘ESC Tours qui, après un séjour sur le campus de Shangai, ont l‘idée à leur retour de  produire en France des modèles comme ils les ont vus en Chine. À savoir le premier vélo pliant, véritable e-bicyclette urbaine pouvant rouler jusqu’à 25 km/h. L‘idée est dans l‘air. Eux l‘ont fait. À Bourges (dans le Cher) leur petite affaire dépasse au bout d‘un an les 5 millions d‘euros de CA et les deux étudiants ne savent plus où donner de la tête. Il est vrai que leur modèle, l‘Eovolt City se déplie en moins de 10 secondes, et que sa petite taille et son faible poids (13kg) font qu’on peut le ranger facilement dans un coffre, une armoire, voire un bureau. A l’instar de nos deux entrepreneurs tourangeaux, arrêtons d‘avoir des œillères. Il y a plein de choses à faire. Un seul exemple, c‘est une autre idée, qui saura inventer et lancer la première tondeuse 100 % électrique, non polluante et sans bruit. Chiche…

Robert Lafont

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

trois + trois =