Depuis 2015, le milliardaire californien d’origine iranienne Zaya Younan transforme d’anciennes demeures historiques et châteaux français en palaces et hôtels-restaurants de prestige. L’histoire exceptionnelle d’un entrepreneur-businessman devenu châtelain, qui fait rêver…

C’est une belle épopée. Zaya Younan est un Assyrien chrétien de langue araméenne, né en 1963 à Téhéran. Sa famille est modeste, son père est chauffeur poids-lourd, il a quatre frères et sœurs. Son oncle vivant à Chicago, le jeune garçon fait des petits jobs après l’école pour s’offrir un billet d’avion et partir aux Etats-Unis, alors qu’il n’a que 13 ans, et sans le dire à sa famille qui finit par le rejoindre un an plus tard.

L’adolescent rêve de beaux vêtements, de voitures de sport, et pour y parvenir dans le « Nouveau Monde », il faut se prendre en main. Suivant l’exemple de nombreux jeunes Américains, il emprunte 80 000 dollars pour payer ses études en ingénierie mécanique à l’université de l’Illinois dont il sort à 19 ans. Alors qu’on lui remet son diplôme le samedi, il décroche son premier job chez General Motors le lundi.

Il sait que la seule manière de réussir aux USA est le travail. Son père lui a fait promettre qu’il devait toujours gagner suffisamment pour que « le frigo soit plein ». Zaya Younan est intelligent, il travaille dur. Pas de vacances pour le jeune homme qui se construit une expérience et engrange son premier million de dollars bien avant ses trente ans en travaillant pour plusieurs grands groupes, aux États-Unis, en Asie et en Europe, dont la France.

En 2001, il décide de changer de vie. Il n’a pas encore 40 ans, a travaillé sans relâche et a suffisamment d’argent pour se lancer dans l’achat d’une résidence et faire une pause en famille. Il choisit la Californie. C’est sans compter sur son esprit d’entreprise. L’immobilier est un secteur qu’il sent prometteur. Il a suffisamment d’argent pour investir et fonde Younan Properties dès 2002. L’entreprise se spécialise dans la construction d’immeubles de bureaux à la location, de catégorie A, ainsi que dans les centres commerciaux, à Chicago, Dallas, Houston, Phoenix, Colorado Springs et Los Angeles.

D’entrepreneur à multimilliardaire

Zaya Younan devient ainsi multimilliardaire, Younan Properties étant évalué entre 2 et 3 milliards de dollars. Il est également un grand collectionneur. Dans sa propriété de 25 hectares proche de Malibu, il a réalisé les rêves qu’il avait listés lorsqu’il était jeune : une piscine dotée de plus d’un million de mosaïques, l’acquisition d’un des plus beaux œufs de Fabergé au monde, évalué à plus de 100 millions de dollars. L’homme a quelques 200 voitures, il dit être le plus gros acheteur particulier de Rolls Royce au monde. Une vraie success-story pour celui dont le père a débarqué à Chicago avec 2000 euros en poche et une famille de sept personnes dont aucune ne parlait anglais. Suivant en cela les habitudes américaines, le milliardaire soutient également par des dons une myriade d’associations caritatives.

Younan Collection : son défi en France

Zaya Younan aime la grande Histoire et connaît bien la France. Il fonde La Grande Maison Younan Collection (LGMYC) en 2015 pour acheter dans notre pays des châteaux et des demeures historiques qui sont à vendre, afin de les rénover et les transformer en hôtels quatre et cinq étoiles. Spa, golfs et deux propriétés viticoles vont également intégrer le groupe, tout comme une propriété au Portugal, le Malibu Foz, hôtel et beach resort 4 étoiles, et en Suisse, El Septimo Geneva, société spécialiste du cigare haut de gamme. 60 millions, c’est la somme globale investie par Zaya Younan en France pour construire ce qui ressemble déjà à une très belle entreprise qui emploie 325 personnes dont 280 en France.

« La Grande Maison Younan Collection » ou Groupe Younan dont le siège est en Touraine atteint un chiffre d’affaires évalué à quelques dix millions d’euros. L’homme a visité de très nombreuses propriétés à vendre avant d’en sélection-ner quelques-unes.

Un projet cadré

Zaya Younan choisit toujours avec soin des propriétés historiques qui ont besoin de retrouver leur lustre pour les rénover et leur redonner un luxe que certaines n’ont jamais eu. Dans certains biens, il a fallu tout refaire, les murs étant effondrés, plus de canalisations ou d’électricité. Il faut aimer l’art et l’histoire, et disposer de fortes sommes disponibles pour remettre en état ces châteaux en ayant recours aux meilleurs artisans français. Zaya Younan s’est même mis en chasse de retrouver les tableaux dispersés dans le monde qui étaient il y a longtemps sur les murs de certains de ces édifices. Rien n’est laissé au hasard, l’entrepreneur est connu pour conduire ses affaires avec une discipline quasi militaire.

Une vision à long terme

La vision de Zaya Younan est à moyen-long terme. Il sait parfaitement que le re-tour sur de tels investissements ne peut se faire rapidement. Chercher à aller plus vite en augmentant les prix n’est donc pas son choix. Il l’a dit et répété « Tout le monde mérite de passer une nuit dans un château et d’être servi comme un membre de la famille royale ». C’est pour ces deux raisons que les tarifs des hôtels restent abordables par rapport à leur catégorie. Un modèle de développement qui fait des émules et dont aimerait s’inspirer Lapérouse, la nouvelle chaîne de prestige que veulent lancer Benjamin Patou (Moma Group) et Antoine Arnault.

Etienne Thomas

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

10 + dix-sept =