Scandales sexuels : le groupe Vilavi (ex Assur 2000), peut-il survivre ?

Jacques Bouthier est incarcéré depuis mai 2022 pour des faits de viols, agressions sexuelles, proxénétisme et enlèvements sur mineures

Vilavi, ex-Assu 2000 peut-elle survivre au scandale de son fondateur, Jacques Bouthier ?

C’est ce que pensent les nouveaux dirigeants du groupe (Michael Hörr devient le président du Groupe, il était auparavant chez Allianz). Pour l’heure, la société de courtage en assurance est toujours détenue majoritairement par son fondateur, Jacques Bouthier, incarcéré depuis mai 2022, on le rappelle, pour des faits de viols, agressions sexuelles, proxénétisme et enlèvements sur mineures aussi bien en France que dans sa filiale au Maroc.

La vente semble inéluctable

Dans ces conditions, même avec le changement de nom, l’assureur reste en position très délicate. Le groupe Vilavi cherche donc des investisseurs pour entrer dans son capital d’ici 2023, et plus probablement vendre le groupe tout simplement, les banquiers et investisseurs historiques ont jeté l’éponge depuis le début du scandale. La seule issue pour le groupe sera de vendre, c’est ce qui vient d’être enclenché, en espérant une issue favorable dès 2023.

De nombreux prétendants sont déjà prêts

Il semblerait que le courtier grossiste SPVie s’intéresse au dossier, mais il n’est pas seul. Car la reprise de Vilavi pourrait être une bonne affaire pour un concurrent. Par l’intermédiaire de son président, Jeremy Sebag, SPVie Assurances souhaite acquérir le groupe, afin qu’il reste une entreprise française, cette pépite de l’assurance doit rester française comme il l’a ouvertement annoncé sur son compte LinkedIn.

Le groupe Vilavi, c’est aujourd’hui 1800 salariés, 163 millions d’euros de chiffre d’affaires avec plus de 550 000 clients assurés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

20 + 19 =