«Les français doivent apprendre à se serrer la ceinture… Les fonctionnaires sont des nantis… La France vit au-dessus de ses moyens… »

Les formules acérées de l’ancien Premier Ministre Raymond Barre résonnent d’une drôle de façon au moment où Le Canard enchaîné révèle qu’il avait caché au fisc 7 millions d’euros soigneusement dissimulés dans une banque suisse.

Ministre de l’Economie, puis Premier ministre de Valéry Giscard d’Estaing, Raymond Barre, décédé en 2007 a longtemps donné l’image d’une homme politique intègre et compétent.

Pourtant, « le Canard enchaîné » révèle aujourd’hui que l’homme politique lyonnais dissimulait dans une banque de Bâle 11 millions de francs suisses, l’équivalent de près de 7 millions d’euros.

« A côté, Jérôme Cahuzac fait presque figure de petit joueur », raille « Le Canard ». La somme équivaut est en effet 14 fois plus élevée que celle dissimulée par l’ancien ministre socialistes.

Les héritiers de Raymond Barre, s’ils ont empoché sans barguigner le trésor, souffrent eux aussi d’une phobie fiscale puisqu’ils ont longtemps refusé de répondre aux questions de l’administration fiscale et n’ont fini par s’acquitter des pénalités réglementaires qu’après la menace d’un procès.

La vraie question va rapidement se poser : d’où provenaient ces sommes ?
Le mot « corruption » circule déjà dans les allées du pouvoir et d’anciennes personnalités pourraient rapidement être éclaboussées…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici