Macron joue avec le feu… Le Journal des Présidentielles du lundi 25/04

Photo by Christian Liewig/ABACAPRESS.COM

Résultats définitifs France Entière

Deuxième tour de l’élection présidentielle 2022 (en nombre de voix)

Emmanuel Macron: 18.779.641 (58,54% des exprimés et 38,52% des inscrits)

Marine Le Pen: 13.297.760 (41,46% des exprimés et 27,28% des inscrits)

Inscrits: 48.752.500

Abstentions: 13.656.109 (28,01 des inscrits)

Votants: 35.096.391

Blancs: 2.228.044

Nuls: 790.946

Exprimés: 32.077.401

Carton plein pour TF1 lors de la soirée électorale

Selon Médiamétrie, le soir du deuxième tour de l’élection présidentielle TF1 était en tête des audiences de la télévision grâce à sa soirée électorale. La première chaîne a récolté 23,4% des parts d’audiences, grâce à 5,6 millions de téléspectateurs en moyenne, tandis que la soirée électorale de France2 en récoltait 21% sur le même créneau. Derrière, M6 et France 3, dont les soirées électorales se sont terminées avant 21h, ont récolté respectivement 6,1% et 5% de parts d’audience.

Quelles sont les prochaines échéances politiques?

Ce mercredi, les résultats définitifs de l’élection présidentielle seront officiellement proclamés par le Conseil constitutionnel. A partir de cette proclamation, l’investiture d’Emmanuel Macron devrait avoir lieu avant le 13 mai. Enfin, cap sur les législatives, dont le premier tour aura lieu le dimanche 12 juin et le second tour une semaine plus tard, le dimanche 19 juin. Entre temps, d’après ce qu’a laissé entendre le Premier ministre Jean Castex, ce dernier pourrait bien présenter la démission du gouvernement au président de la République, lequel procéderait alors à un remaniement ministériel avant même les législatives.

Le plus mal élu de la Vème République?

Le soir du deuxième tour, Jean-Luc Mélenchon, dans son discours, a affirmé qu’Emmanuel Macron était le président de la République le plus mal élu de la Vème République. Nos confrères de BFMTV, sont allés vérifier cette affirmation qui n’est pas tout à fait vraie.

En termes de pourcentage, d’abord, Emmanuel Macron est plutôt bien élu: seuls Jacques Chirac en 2002, et Macron, lui-même, il y a cinq ans ont fait mieux que 58,54%.

En revanche, du fait de l’abstention et des votes blancs et nuls, Macron n’a finalement récolté le soutien que de 38,52% des inscrits sur les listes électorales. Pour trouver un score inférieur, il faut remonter à 1969, où Georges Pompidou n’avait reçu le suffrage que de 37,5% des inscrits.

Echange téléphonique entre Macron et Hollande…

Selon BFMTV, Emmanuel Macron et François Hollande se sont entretenus par téléphone, ce dimanche soir, après la victoire du président sortant face à Marine Le Pen. Selon la chaîne d’info, “la discussion aurait en tout duré une dizaine de minutes et aurait porté sur les résultats du second tour, sur le score de l’extrême droite et sur l’état du pays, selon les entourages des deux hommes.”

Macron va choisir un nouveau Premier ministre

Une fois le deuxième tour de l’élection présidentielle achevé, le président réélu devra vite se prononcer sur l’avenir de son gouvernement. Vendredi dernier, Emmanuel Macron avait affirmé, sur LCI, ne pas savoir qui deviendra son Premier ministre.

Alors que le nom d’Élisabeth Borne, l’actuelle ministre du Travail, circule depuis plusieurs semaines pour succéder à Jean Castex, Emmanuel Macron a affirmé qu’il se concentrerait sur les “urgences” puis sur les élections législatives de juin. En réalité, il y a déjà des bruits de couloir persistants et des spéculations sur les scénarios possibles en cas de remaniement rapide.

Quel Premier ministre pour Emmanuel Macron?

Ce dimanche soir, Ifop Fiducial a publié un sondage pour TF1, avec comme question: “Quel futur Premier ministre souhaitez-vous voir nommer?” Les sondés placent en tête Christine Lagarde (12%) et Bruno Le Maire (12%). A la question plus large: “Quelle personnalité attendez-vous au gouvernement?”, les sondés citent Edouard Philippe (48%), Christine Lagarde (39%), Bruno Le Maire (38%), Jean-Yves Le Drian (36%) et Olivier Véran (35%).

Quelques indices sur le futur Premier ministre…

Ce lundi, sur BFMTV, le secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, Clément Beaune, donnait quelques indices sur le futur Premier ministre: “Emmanuel Macron a le souhait, bien sûr, d’une nomination féminine à Matignon.”

“Il aurait également,à cœur, de montrer un premier élément de rassemblement dans la désignation du remplaçant de Jean Castex, avant même les législatives. Il s’agirait notamment de donner très vite des signaux sur l’écologie.” Toutefois, un cadre de la majorité présidentielle précise à 20 Minutes “que l’on ne peut pas aller chercher un Premier ministre chez les Verts, car il y a un schisme sur le nucléaire ».”

Les Français favorables à une cohabitation

Selon un sondage Ifop-Fiducial pour TF1, LCI, Paris-Match, réalisé ce dimanche soir, auprès d’un échantillon de 3.000 personnes, le résultat privilégié par les sondés pour les prochaines élections législatives serait qu’une majorité de députés viennent de l’opposition (68%) alors que le scénario d’une majorité de députés pour Emmanuel Macron est souhaité seulement par 32 % des personnes interrogées. Voici des chiffres à retenir, du deuxième tour de l’élection présidentielle et une information importante en vue des prochaines législatives du mois de juin.

Des reports de voix largement favorables

Ce lundi, sur France Info, Mathieu Gallard, directeur d’études de l’institut de sondages Ipsos, expliquait: “Les reports de voix des électeurs des candidats battus du premier tour ont été largement favorables à Emmanuel Macron. Selon les chiffres “Ipsos”, les électeurs de Mélenchon, par exemple, ont majoritairement préféré Macron à Le Pen, même si 41% se sont abstenus mais 42% ont voté pour Emmanuel Macron et seulement 17% pour Marine Le Pen. Il faut noter que l’écart est plus serré qu’il y a cinq ans: en 2017, 52% des électeurs de Mélenchon avaient soutenu Macron au deuxième tour et seulement 7% la candidate du Rassemblement National.

“Un tiers des électeurs n’ont pas fait de choix”

Toujours sur France Info, le directeur d’études de l’institut de sondages Ipsos, Mathieu Gallard, expliquait encore: “Nous pointons la très faible adhésion des électeurs à ce deuxième tour et à ses deux candidats: rappelons que le taux d’abstention a été de 28,01%.

Les abstentionnistes sont, avant tout, des jeunes et des catégories populaires. Ce chiffre de l’abstention est particulièrement important parce que, si vous y ajoutez les électeurs qui ont décidé de voter blanc ou nul, vous avez, effectivement, plus d’un tiers des électeurs qui ont décidé de ne pas faire de choix.”

Moins de votes blancs qu’en 2017…

Il faut noter, aussi, que parmi les électeurs qui se sont déplacés aux urnes, ce dimanche, pour le deuxième tour de l’élection présidentielle, 6,35% ont déposé un bulletin blanc et 2,25% un bulletin nul. Une manière de participer à l’élection tout en refusant d’apporter son soutien à l’un des candidats.

Ce pourcentage de votants n’est cependant pas pris en compte dans les scores annoncés d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen. En 2017, le recours aux vote blanc et nul avait été plus important. On comptait 8,5% de bulletins blancs et 3% de bulletins nuls, pour un total de 11,5% de votes non exprimés.

Un sondage sur les réformes attendues…

La première chaîne a partagé un sondage d’Ifop-Fiducial réalisé, ce dimanche, sur les réformes jugées prioritaires. Celles qui sont principalement citées par les sondés sont celles-ci: le développement des énergies nucléaire, éolienne et solaire, 56%; le versement automatique des prestations sociales, 38%; le conditionnement du versement du RSA à une activité, 37%; l’adhésion à une mise en oeuvre rapide de la réforme des retraites: Oui 45% et Non 55%.

L’union des gauches, autour de Mélenchon, inquiète…

Au lendemain du deuxième tour de l’élection présidentielle, les négociations en cours entre La France Insoumise, le Parti Communiste et Europe-Ecologie-Les-Verts ne laissent pas la majorité actuelle indifférente. Au contraire, selon des sources du Figaro, un ministre d’Emmanuel Macron déclare: “Si Mélenchon réussit son coup d’unir la gauche autour de lui, il devient notre opposant numéro un”.

“On risque d’avoir un gros problème: une opposition principale d’extrême-gauche, alors que l’extrême-droite a atteint plus de 40% des voix à la présidentielle. Une situation qui pourrait provoquer une forme de “sécession” d’une partie de la population, si cette partie de la population ne sent pas ses idées suffisamment représentées au Parlement.”

“Le vote Le Pen est un vote de protestation”

Ce lundi, Richard Ferrand, président de l’Assemblée Nationale et soutien d’Emmanuel Macron, était sur France Inter: “Aussi vrai que je crois que les propositions de Marine Le Pen étaient des propositions d’extrême-droite, je ne crois pas une seconde qu’il y ait 40% des Français qui se situent à l’extrême-droite. Il y a des personnes qui se sont servies du bulletin “Marine Le Pen” pour dire: “nous ne sommes pas satisfaits. Il faut changer des choses, il faut changer de président”.”

“Il faut changer notre façon de gouverner”

Sur France Info, ce lundi, Bruno Le Maire, ministre de l’Economie, s’expliquait: “Je ne considère pas que les près de 19 millions de Français qui ont voté pour Emmanuel Macron lui ont dit: “c’est super, on continue, tout va bien”.”

“Il y en a une partie qui sont très satisfaits, ne l’oublions pas, mais il y a aussi des Français qui nous disent: “dans le fond, vous êtes le meilleur choix, mais on attend beaucoup de vous”.”

“Bien sûr qu’il faut changer notre façon de gouverner, bien sûr qu’il faut changer nos institutions, je crois le dire depuis des années. Je suis favorable à plus d’écoute et j’invite à mettre de côté, définitivement, toute violence verbale.”

“Je souhaite, aussi, permettre aux Français de participer davantage aux décisions politiques en s’exprimant plus régulièrement. Et je les invite à trouver des moyens de consulter qui soient plus simples et plus légers que le référendum, tels que des consultations citoyennes, ou encore l’amendement citoyen. Tout ça fait vivre la démocratie. Elle est étouffée, aujourd’hui, la démocratie.”

“Vouloir une vision optimiste pour la France”

Ce lundi, dans les matinales, tous les ministres d’Emmanuel Macron parlent d’un nécessaire renouvellement du mode de gouverner. Même son de cloche chez Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education nationale, sur BFMTV:

“Il faut penser à des choses nouvelles, que ce soit sur les thèmes sur lesquels l’accent sera mis davantage, comme l’écologie et puis, la méthode, qui sera la plus participative possible, dans un pays qui a besoin d’aller vers moins de radicalité, plus de nuance et plus de compromis. Pour Emmanuel Macron, il  s’agira de rester fidèle à son “ADN”: l’aspect constructif, bienveillant et le fait de vouloir une vision optimiste pour la France.”

“Je suis soulagé et heureux pour mon pays”

Ce lundi, sur BFMTV, Gabriel Attal, le porte-parole du gouvernement, déclarait: “Je suis soulagé et heureux pour mon pays. Je suis soulagé et heureux que l’on puisse lutter contre le réchauffement climatique, que l’on puisse rester dans l’Union Européenne et continuer de la changer de l’intérieur. Je suis, aussi, soulagé et heureux pour mon pays que l’on reste fidèle à nos valeurs, que l’on puisse agir efficacement pour le pouvoir d’achat des Français et pour l’emploi.”

“On veut aller beaucoup plus loin et beaucoup plus fort. On veut inventer une méthode nouvelle qui va permettre d’associer plus directement les Français dans les décisions qui sont prises, comme dans les domaines de la santé ou de l’éducation, sujets pour lesquels nous souhaitons construire les solutions avec les Français.”

Gabriel Attal tacle Jean-Luc Mélenchon…

Toujours sur BFMTV, ce lundi, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, expliquait: « Pour Jean-Luc Mélenchon, une élection qu’il ne gagne pas est une élection qui n’existe pas, donc on a cette habitude-là. Maintenant, il y aura une campagne pour les élections législatives.”

“Je suis convaincu que les Français donneront au président de la République les moyens d’agir pour les protéger, avec une majorité. Les législatives détermineront les 12 et 19 juin la composition de l’Assemblée Nationale. Si le parti d’Emmanuel Macron n’arrivait pas en tête, ce dernier devrait nommer un Premier ministre au sein d’une autre tendance politique.”

“Emmanuel Macron a joué avec le feu »

Dans une interview accordée au journal Le Parisien, ce lundi, Lionel Jospin, ancien Premier ministre et candidat à l’élection présidentielle 2002, “J’ai accueilli avec un soulagement teinté d’inquiétude, la réélection d’Emmanuel Macron. Il a agrégé, derrière lui, un conglomérat hétéroclite et sans identité claire.”

“Il a tout fait pour que se reproduise le face-à-face ultime avec l’extrême-droite qu’il jugeait plus aisée à vaincre. Il a joué avec le feu et il s’y serait brûlé sans le vote responsable de ses adversaires républicains. Je ne vois pas là un gage d’équilibre pour l’avenir. Le président réélu va retrouver un pays frustré, divisé et troublé à l’aube d’un second quinquennat incertain.”

Joe Biden salue la victoire d’Emmanuel Macron

Ce lundi, sur Twitter, Joe Biden, le président des Etats-Unis, a déclaré: “Je suis impatient de poursuivre avec la France, un partenaire-clé, notre étroite coopération, notamment pour soutenir l’Ukraine, défendre la démocratie et contrer le changement climatique.” Ces derniers mois, la relation entre la France et les Etats-Unis demeure délicate, avec certaines tensions, mais aussi des rapprochements sur la guerre engagée par la Russie en Europe.”

Le président chinois félicite Macron…

Ce lundi, comme nous l’apprend la chaine de télévision chinoise CCTV, Xi Jinping a adressé au président sortant un message afin de le féliciter pour sa victoire au deuxième tour de l’élection présidentielle: “Comme depuis l’établissement de nos relations diplomatiques, je souhaite continuer à travailler avec le président Macron pour défendre les principes d’indépendance, de compréhension mutuelle, de clairvoyance et d’avantages mutuels.”

Vladimir Poutine félicite Emmanuel Macron

L’Agence France Presse nous fait savoir que le président sortant a reçu un télégramme de Vladimir Poutine, dans lequel ce dernier salue sa victoire à la présidentielle 2022: “Je vous souhaite sincèrement du succès dans votre action publique, ainsi qu’une bonne santé” écrit le Chef d’Etat russe, dans son message à Emmanuel Macron. Un message bienveillant malgré la situation tendue entre la Russie et l’Europe, en pleine guerre en Ukraine.

“Un message fort en faveur de l’Europe”

Une heure après les résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle, Olaf Scholz, le Chancelier allemand écrivait sur Twitter: “Félicitations, cher président Emmanuel Macron. Tes électeurs ont envoyé aujourd’hui un message fort en faveur de l’Europe. Je me réjouis que nous poursuivions notre collaboration.”

L’Allemagne avait été le premier voyage officiel d’Emmanuel Macron, lors de son élection, en 2017, alors qu’Angela Merkel était encore chancelière. Le président réélu devrait réitérer ce geste dans les semaines à venir, lui qui a fait sa campagne sur son attachement à l’Europe et au couple franco-allemand.

Les félicitations de dirigeants européens

Dans la soirée du deuxième tour de l’élection présidentielle, de nombreux chefs d’Etat et de gouvernement ont adressé leurs félicitations au président réélu, saluant bien souvent son rôle pour l’Europe. Pedro Sanchez, Premier ministre espagnol s’exprimait; sur Twitter: “Les citoyens ont fait le choix d’une France engagée pour une Union Européenne libre, forte et juste. La démocratie gagne. L’Europe gagne. Mario Draghi, chef du gouvernement italien, a lui aussi salué “une magnifique nouvelle pour toute l’Europe. Pour Alexander de Croo, Premier ministre de la Belgique, “les Français ont opté pour des certitudes et pour les valeurs des Lumières ».

Boris Johnson félicite Emmanuel Macron

Ce dimanche soir, dans la foulée des résultats du scrutin, le Premier ministre britannique a adressé ses félicitations au président français, réélu au deuxième tour de l’élection. Il l’a salué dans un tweet rédigé en français: “Félicitations à Emmanuel Macron pour votre réélection à la Présidence de la République Française. La France est l’un de nos alliés les plus proches et les plus importantes. Je suis heureux de continuer à travailler ensemble sur les sujets-clés pour nos deux pays et pour le monde.”

L’Union Africaine salue la victoire d’Emmanuel Macron

Ce lundi, le président de la commission de l’UA, organisation intergouvernementale africaine, Moussa Faki Mahamat, salue la victoire d’Emmanuel Macron à l’élection présidentielle: “J’adresse mes chaleureuses félicitations au président Emmanuel Macron pour sa brillante réélection. Je suis heureux de poursuivre avec lui notre engagement pour bâtir, entre l’Afrique et la France, et plus largement l’Europe, des relations rénovées et mutuellement avantageuses.”

Emmanuel Macron largement en tête au Touquet

Sans surprise, Emmanuel Macron a récolté 78,43 % des suffrages dans son fief contre 21,57 % pour Marine Le Pen lors du second tour de la présidentielle 2022. En compagnie de sa femme, le chef de l’État s’était rendu dans un bureau de vote de la ville pour voter ce dimanche 24 avril 2022.

Prades: Le Pen devance Macron

Dans la commune de Jean Castex, à Prades, dans les Pyrénées-Orientales, Marine Le Pen est arrivée en tête des suffrages exprimés avec 51,33% des voix, contre 48,67% pour Emmanuel Macron.

Victoire écrasante d’Emmanuel Macron à Nantes

Ce dimanche, à l’occasion de ce deuxième tour de l’élection présidentielle, à Nantes, Emmanuel Macron recueille 81,15% des suffrages exprimés, contre 18,85% à Marine Le Pen. L’abstention s’élève à 28,84%.

Toulouse a voté  en faveur d’Emmanuel Macron

Calculés sur la base de 69% des électeurs inscrits, en Haute-Garonne, les résultats du deuxième tour de l’élection présidentielle, à Toulouse, donnent Emmanuel Macron à 59,58%, contre 40,42% pour Marine Le Pen.

A Perpignan: Macron devant Le Pen

Depuis dimanche soir, les résultats du deuxième tour de la présidentielle, à Perpignan, peuvent surprendre les observateurs: dans cette ville dirigée par Louis Aliot, vice-président du Rassemblement National et proche de Marine Le Pen, c’est bien Emmanuel Macron qui est arrivé en tête, ce dimanche, avec 52,02% des voix, devant Marine Le Pen (47,98%).

“A gauche, on prépare le “troisième tour”…

Sur France Inter, ce lundi, Manuel Bompard, eurodéputé et directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon déclarait: “Il y avait quelque chose à faire, c’était de faire en sorte que Madame Le Pen ne s’empare pas du pays, c’est chose faite. Maintenant, il reste une chose à faire, c’est de faire en sorte qu’Emmanuel Macron ne conserve pas le pouvoir et ça, c’est l’objectif que nous avons pour les élections législatives.”

Comme beaucoup de monde à La France Insoumise, depuis ce dimanche soir, Manuel Bompard parle des législatives comme d’un troisième tour à venir, pour lequel il espère que l’Union Populaire parviendra à rassembler au moins une partie de la gauche. Des négociations sont en cours, notamment avec les Verts et les communistes.

Pour Manuel Bompard: “Actuellement, il y a des points programmatiques sur lesquels on ne sera pas en capacité de se mettre d’accord, dans ce cas-là chacun conservera son programme, mais sur l’essentiel, je crois que l’on est en mesure de se regrouper. Nous n’avons pas dit non au “Parti Socialiste” mais la balle est dans leur camp.”

Près de 44% des électeurs de Mélenchon se sont abstenus…

Selon une enquête Elabe pour BFMTV, L’Express et SFR, publiée ce dimanche soir, près de 44% des personnes ayant voté pour Jean-Luc Mélenchon se sont abstenus hier, ou ont voté blanc ou nul; 18% ont voté pour Marine Le Pen et 38% ont voté pour Emmanuel Macron. A noter donc que les Français, ayant voté pour La France Insoumise, au premier tour, et ayant choisi Emmanuel Macron, sont deux fois plus nombreux que ceux qui ont choisi Marine Le Pen.

Place au repos pour Marine Le Pen…

Au lendemain de ce deuxième tour de l’élection présidentielle et après une campagne électorale, longue et éprouvante, et avant de se lancer dans la bataille des législatives, Marine Le Pen va faire une pause. Selon Le Point, l’ex-candidate du Rassemblement National va prendre quelques jours de vacances. Le 1er mai, elle déposera une gerbe au pied de la statue de Jeanne d’Arc, à Paris, avant de tenir une visio-conférence sur les législatives.

Louis Aliot rejette une alliance avec Zemmour…

Le soutien de Marine Le Pen et maire de Perpignan, Louis Aliot, était surpris, ce dimanche soir: “Je ne m’attendais pas à une attaque de la part d’Eric Zemmour, le soir du deuxième tour.” Ce dimanche soir, le président de Reconquête! a souligné qu’il s’agissait de “la huitième fois que la défaite frappe le nom de Le Pen”, une victoire qu’il disait prévisible.

Louis Aliot explique: “Je lui réponds qu’il a été un homme du système toute sa vie, voilà. Quand on a été journaliste du “Figaro”, qu’on a soutenu Chirac, qu’on a voté deux fois Mitterrand, on essaye de ne pas faire la leçon aux autres. Dans l’État où se trouve la France, je pense qu’il faut qu’il dégonfle sa tête, qui est énorme, et qu’il arrête d’insulter les gens.”

“Tout simplement parce que pour une première, lui, on ne peut pas dire qu’il ait brillé. Il devait quand même arriver en tête et emporter le système, il fait 7%. J’estime qu’il devrait être tout simplement plus modeste et plus humble. Je ne vois pas comment on pourrait faire une alliance en bonne et due forme avec “Reconquête!” aujourd’hui.”

Marine Le Pen sera candidate aux législatives…

Au soir du deuxième tour de l’élection présidentielle, le résultat de Marine Le Pen a déçu ses partisans, mais il est très probable que la candidate malheureuse du Rassemblement National s’engage dans la campagne des législatives, avec l’espoir de créer un groupe fort d’opposition.

Elle pourrait être, elle-même, candidate, comme l’a plus ou moins annoncé son bras droit, Jordan Bardella, président par intérim du Rassemblement National: “Je crois qu’avoir été au service de la France et des Français est le combat de toute une vie et elle continuera de mener le combat aux législatives. Il y a un troisième tour à cette élection. Je pense qu’elle sera candidate à ces législatives dans le Pas-de-Calais ».

“Jean-Luc Mélenchon s’est totalement discrédité”

Ce dimanche soir, interrogé par la presse devant le QG de campagne de Marine Le Pen, le président par intérim du Rassemblement National s’est montre optimiste quant à l’avenir de son parti: “Les Français ont fait de nous la première force d’opposition, la véritable force d’opposition.”

“Jean-Luc Mélenchon s’est totalement discrédité car il a fait élire Emmanuel Macron en lui apportant ses voix dans le cadre du second tour. Pour les législatives, il y aura des candidats Rassemblement National ou des candidats soutenus par le Rassemblement National partout. Si l’on prend 10 points tous les cinq ans, a priori la prochaine fois sera la bonne!”

La seule opposition incarnée par Marine Le Pen

Sur RMC, ce lundi, Philippe Ballard, le porte-parole du Rassemblement National, expliquait: “Pour les législatives, la seule opposition, la vraie opposition, est incarnée par Marine Le Pen. Les élections législatives seront fondamentales: Il faut absolument qu’il y ait une majorité Rassemblement National pour éviter la casse sociale et la saignée fiscale qui s’annoncent.”

“Ces législatives seront comme un match entre les mondialistes, incarnés par Emmanuel Macron, et les nationaux, entre cette France qui va bien, cette France des villes, des métropoles et la France des zones rurales, périphériques, qui souffre et qui vote Marine Le Pen. Il n’y a plus de droite ni de gauche, il faut sortir de ces schémas.”

Marine Le Pen cheffe de l’opposition nationale

Invité de BFMTV, ce lundi, le député du Rassemblement National a évoqué la stratégie du parti en vue des législatives: “L’union nationale va se faire autour de Marine Le Pen et du Rassemblement National, qui est le principal parti d’opposition. Les électeurs hier, ont réélu Emmanuel Macron président.”

“Mais ils ont élu Marine Le Pen cheffe de l’opposition nationale. Donc Eric Zemmour et les autres, s’ils souhaitent qu’il y ait une opposition forte à Emmanuel Macron, il faut se rassembler derrière Marine Le Pen, et le pôle principal, c’est le Rassemblement National, et pas d’autres partis qui ont réalisé des scores bien moindres comme “Reconquête!”. Et il n’y aura pas de discussions de parti à parti”.

Nouvel appel d’Eric Zemmour à Marine Le Pen…

Ce lundi, sur Twitter, Eric Zemmour, le président du Parti Reconquête! renouvelle son appel à une union pour les législatives: « Marine Le Pen, en acceptant la main que je vous tends, vous avez l’occasion de mettre fin au cordon sanitaire qui stérilise les chances du camp national depuis 40 ans. Saisissez-la, pas pour nous, pour la France. Faisons-le. Ensemble.”

Marion Maréchal demande une union politique

La vice-présidente de Reconquête!, Marion Maréchal, a réagi, ce dimanche soir, sur Twitter, aux résultats de Marine Le Pen, regrettant sa défaite et appelant explicitement sa tante, Marine Le Pen, à entendre l’appel d’Eric Zemmour pour construire une alliance: “La déception est grande, ce soir, pour tous les patriotes, mais nous avons encore les moyens de priver Macron du pouvoir législatif.”

“Nous devons construire une grande alliance nationale aux législatives! Nous avons une responsabilité immense. Sans alliance, nous prenons le risque de laisser l’Assemblée au bloc macroniste et au bloc mélenchoniste. Le camp national ne peut être le seul à être incapable de se rassembler.”

“Un accord d’intérêt général et de bien commun”

Ce lundi, dans un communiqué sur les réseaux sociaux, alors que les discussions vont commencer pour les élections législatives, Marion Maréchal, Nicolas Bay et Guillaume Peltier, du Parti Reconquête!, qui ne souhaitent pas qu’Emmanuel Macron ou Jean-Luc Mélenchon n’obtienne la majorité à l’Assemblée nationale, ont déclaré: “Nous sollicitons une rencontre avec le Rassemblement National, en vue des élections législatives, afin d’aboutir le plus rapidement possible à un accord d’intérêt général et de bien commun pour notre patrie.”

Bernard Pace

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

19 + 17 =