Par Jean-Luc Cadeddu, Historien et Maire-adjoint de Maisons-Alfort

En découvrant l’excellent livre de François Duluc sur le Marquis de Bonnay définit par lui comme le père oublié de la déclaration des droits de l’homme , je ne peux m’empêcher de penser à la citation que Prononce Madame Roland sur l’échafaud le 8 Novembre  1793 : « Liberté, combien de crimes on commet en ton nom ! »

Hélas oui ! et elle ne se doutait pas à ce moment terrible que la cruauté des Hommes allait continuer de s’exercer non seulement chez nous mais aussi dans le monde entier.
Une pensée particulière pour Olympe de Gouge qui disait également et je la cite :
« La femme a le droit de monter à l’échafaud ; elle doit également avoir celui de monter à la tribune ! »

Guillotinée sur ordre de Robespierre, elle nous laisse dans l’histoire, son histoire inachevée ; il en sera de même pour toutes  ses héroïnes de la Révolution  que forte heureusement, nous n’oublierons jamais, quel courage, quelle leçon de Liberté, que les hommes politiques qui ne risquent plus rien s’en imprègnent.

J’apprends en écrivant ces lignes que les Mollah d’Afghanistan viennent de rétablir la burqa dans tout le pays, après la fin de l’école pour les filles encore une nouvelle atteinte aux droits des Femmes, triste 21eme siècle et détestable commémoration de la victoire des alliés sur le 3eme Reich en Russie !

Jean-Luc Cadeddu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

3 × 4 =