Quand les tirailleurs sénégalais étaient enrôlés de force… et sans pension

Tirailleurs sénégalais en 1917 • © Min. de la Culture / Méd. du Pat., Dist. RMN Paul Castelnau

« Je suis surpris que les gens soient si atteints [par la guerre en Ukraine]. Ça veut dire que quand c’est en Afrique vous êtes moins atteints ? » » La polémique déclenchée par ces propos d’Omar Sy me parait stérile.

En effet il n’y a pas de quoi fouetter un chat dans ses propos accordés récemment au Parisien.
Comme souvent son analyse de la situation en Ukraine et de la guerre en Afrique ont été mal interprétée par certains et notamment par l’ex Ministre macroniste Nathalie Loiseau.
Le new Yorkais Omar Sy n’offense  nullement la mémoire des  53 soldats Français morts au Mali,de même qu’il ne remets pas du tout en cause les massacres en Ukraine ainsi qu’en Afrique subsaharienne.
Je trouve en relisant son interview que ces propos sont plutôt pauvres et sans intérêt.
Je souhaiterais que l’on ne perde pas de temps avec une polémique idiote qui servira néanmoins à servir la soupe au film dont l’acteur préféré des Français est aussi producteur, Les tirailleurs.

Rappel historique pour les Tirailleurs sénégalais :
Né en 1857 sous Napoléon III et supprimé dans les années 1960, ce corps effectue toutes les guerres coloniales menées par la France.
Composé également de soldats d’Afrique du nord, les tirailleurs paieront un lourd tribut de pertes pendant la guerre de 14 /18  avec 78116 morts à compléter par les pertes Maghrébines de 26543 morts.

La deuxième guerre mondiale : 25000 morts.
Effectifs : 555 491 pour 14 /18 et 400 000 pour 39/45

La plupart ont été enrôlés de force sans pension. Il existe très peu de monuments rappelant le courage de ces hommes

Jean-Luc Caddedu

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

3 × 4 =