Le Covid et le variant de la réunionnite

Le mouvement ETHIC (Entreprises de Taille Humaine, Indépendantes et de Croissance) juge bon de réagir à l’annonce du Président de la République. En effet, Emmanuel Macron a « donné consigne » de prendre les mesures adéquates pour lutter contre la possible contamination venue de Chine. L’arrivée des touristes chinois sur notre territoire est évidemment un gros risque sanitaire. Pourquoi n’y a-t-il pas un ministre capable d’exiger presque instantanément que tous les ressortissants chinois soient testés et vaccinés dans nos aéroports ?

Rien n’y fait. Les processus inefficaces et dilatoires restent les mêmes :

– Pourquoi est-ce le Président qui donne ce type de consigne ?

– Pourquoi les ministres ne sont-ils pas responsables pleinement de leur secteur ? (En l’occurrence le ministre de la santé)

– Pourquoi une commission sur chaque question ?

– Qui a peur de gouverner ?

– Qui comprend encore la chaine de décision politique, en constatant le nombre de jours nécessaires entre les changements dans la politique chinoise et l’adaptation française ! Et quelle concrétisation ? Les enseignements de 2020 n’ont-ils pas été tirés ?

L’énergie et les capacités françaises se dissolvent dans les atermoiements.

Si le mouvement ETHIC est interpellé, c’est bien que les entrepreneurs subissent tous les mois des aller-retours de décisions nouvelles, de nouveaux documents indispensables, une non-réponse administrative… Les entreprises sont très concernées par une résurgence du Covid à laquelle elles devront économiquement faire face. Finalement elles sont systématiquement victimes d’un attentisme intitulé « concertation ».

Sophie de Menthon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

un × deux =