Le Casier Français innove champions du circuit court

La jeune pousse nordiste, 100% made in France, domiciliée à Templemars (au sud de Lille) depuis 2007, qui installe des distributeurs automatiques, innove en proposant son propre réseau de distribution en circuit court.

En deux ans, l’entreprise est devenue leader des casiers connectés, uniquement dans l’alimentaire, venant en aide aux producteurs agriculteurs et artisans locaux.

Le Casier Français permet aux agriculteurs d’éviter les intermédiaires, tout en gardant une autonomie et les libérant d’une charge de travail supplémentaire, puisqu’ils n’ont pas à gérer un point de vente.

Désormais l’entreprise est implantée sur tout le territoire français avec plus d’1 000 000 d’ouvertures de casiers depuis sa création. L’offre s’est également étendue à d’autres secteurs d’activités, depuis quelques jours, Le casier Français est installé dans le port de Calais, avec le Bistro du Port, qui offre une cuisine typiquement française, disponible 24/24, 7j/7.

Création de son propre réseau

Afin d’accroître son développement et ne voulant pas laisser sur le carreau les plus petits et ceux qui souhaitent se développer, l’entreprise propose son propre réseau, un circuit intégralement gérée par l’entreprise, qui va installer un pôle logistique afin d’alimenter des casiers pour le compte des agriculteurs, en s’occupant intégralement de la gestion : recherche du site, installation et surtout le réapprovisionnement des casiers, la clé essentielle de la réussite.

Le business se porte bien, entre 2015 et 2021, le chiffres d’affaires de l’entreprise a été multiplié par 3,5, passant de 1 184 000 € à 4 100 000 €, le chiffre d’affaires de 2022 n’est pas encore connu.

Une activité record

En 2022, l’entreprise a installé plus de 600 distributeurs automatiques, représentant un potentiel de 12 000 casiers.  L’année 2023 s’annonce sous les meilleurs auspices et Manuel Moutier (EDHEC Business School), le président fondateur peut être fier de son parcours. Actuellement, Le Casier Français doit faire face à deux nouvelles demande… par jour de la part des communes !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

11 + quatre =