Si 2016 a été une mauvaise année en termes d’introductions en Bourse, plusieurs opérations reportées pourraient se débloquer en début d’année prochaine. Le signe d’une reprise ?

Fin novembre, le patron de Carrefour, Georges Plassat, a annoncé que sa filiale immobilière Carmila, qui possède 193 centres et galeries commerciales, envisageait une fenêtre de tir entre avril et juin pour son introduction en Bourse. Une opération reportée à plusieurs reprises pour cause de récession, pour une foncière à la valorisation globale estimée à 4,5 Mds€.

Nextstage veut lever près de 45M€

Autre annonce, plus modeste mais tout aussi symbolique, celle la société de capital-investissement Nextstage a officialisé son introduction en Bourse sur le marché réglementé d’Euronext fin décembre, avec l’ambition de lever jusqu’à 44,9 M€. «Cette opération permettra à NextStage d’investir des montants plus importants dans les sociétés, tout en respectant les ratios de diversification en vue de constituer un portefeuille de 40 à 50 sociétés et d’atteindre 500 M€ de capital à horizon 2020», a déclaré le président et fondateur de Nextstage, Grégoire Sentilhes. L’illustration que la Bourse est, ou plutôt redevient, un outil de financement de la croissance des entreprises et du développement économique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici