Katia Apalategui et son fils Florian Rabeau ont eu l’idée de mettre l’odeur d’un proche en bouteille et ça marche. Les commandes se multiplient auprès de la start-up Kalain.

« Chacun son histoire, sa sensibilité… Le deuil est une période où s’exprime le plus profond de soi-même. Le besoin de conserver un lien pour adoucir sa peine est mis en exergue. En ce qui la concerne, elle veut garder la signature olfactive de son papa. Ce souvenir lui manque. » Elle, c’est Katia Apalategui. Et c’est ainsi qu’elle présente la création de la start-up Kalain avec l’aide de son fils Florian Rabeau.

Avec l’aide de l’université du Havre, plus précisément à l’Unité de recherche en chimie organique et macromoléculaire (Urcom), ils parviennent à créer un flacon qui conserve l’odeur d’un vêtement porté par un proche.

Source :

 Ouest France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici