C’est l’histoire d’une entreprise créée en 2012 avec un noble objectif : développer des médicaments pour les maladies rares trop souvent délaissées par les grosses entreprises pharmaceutiques. 10 ans plus tard, le succès est au rendez-vous, et l’innovation toujours dans l’ADN d’IDD-Xpert. Sa fondatrice, Laurence Benissan, nous en dit plus.


Vous avez racheté en 2012 l’entreprise de R&D qui vous employait et venait d’être placée en liquidation judiciaire. Quel bilan faites-vous des dix années écoulées ?

Notre entreprise de R&D se situe à mi-chemin entre le chercheur et l’industriel qui vend le médicament. Nous prenons la poudre du chercheur qui est pro-metteuse, et nous la transformons en un médicament : nous réalisons toutes les études permettant à nos clients de demander une autorisation de fabrication de lots cliniques, et produisons les lots administrés à l’Homme dans ce cadre. Notre bilan est très bon, nous allons fêter dignement nos 10 ans ! Nous sommes aujourd’hui autour de 40% de croissance. C’est un vrai succès d’équipe. Aujourd’hui nous avons 44 employés. L’absentéisme est inférieur à 1%, c’est un signe que les personnes qui travaillent ici se sentent bien ! Nous avons créé une bulle scientifique d’excellence et de bienveillance.

Surtout, nous avons su prendre le bon virage au bon moment. Les cinq premières années, nous étions concentrés sur le développement de formes orales et respiratoires des médicaments. Depuis 5 ans, nous avons mis en place une Unité de Développement de médicaments Stériles (pouvant être lyophilisés et/ou cytotoxiques).


Pourquoi ce virage ?

Nous voulons apporter une solution aux patients qui sont aujourd’hui en dehors des « circuits » clas-siques. Autrement dit, les grandes entreprises du médicament ne se lancent généralement pas dans la fabrication de nouveaux médicaments quand elles estiment que les quantités à fournir seront trop faibles. Nous, nous fabriquons entre 500 et 5000 échantillons. Nous avons le luxe de pouvoir essayer de changer la vie de ces patients. S’ils n’ont pas nos médicaments, ils n’ont rien d’autre ! Nos équipes de R&D travaillent sur les médicaments qui n’existent pas encore, de formulations ou mise en œuvre complexes. Nous sommes fiers de ce virage que nous avons pris, et réussi.

Vous avez mis en place une unité stérile, pour produits lyophilisés et/ou cyto-toxiques, pourquoi ?

Cela nous permet de travailler sur des formes pharmaceutiques très innovantes, où il n’y a pas grand monde. Nous nous sommes équipés pour pouvoir répondre à ces demandes. Nos clients nous disent qu’ils ne trouvent pas d’autres plateformes proposant cela.
Nous travaillons aussi sur les sprays nasaux. Nous faisons par exemple l’analyse de gouttelettes pulvérisées.

L’innovation est centrale pour vous ?

Tout à fait ! Et nous voulons continuer sur cette voie. C’est ce qui nous permettra de rester compétitifs. Nous avons 380 clients qui viennent de partout (Europe/US), et nous sollicitent sur des sujets extrê-mement variés. Nous pouvons par exemple réaliser une étude pour vérifier qu’un médicament ne sera pas modifié par un changement de contenant. On peut nous demander de regrouper en un seul et même produit deux principes actifs, pour simplifier la vie du patient. Tous nos travaux sont éligibles au Crédit d’Impôt Recherche (CIR). Le point commun de tous nos clients, c’est de faire appel à nous pour notre R&D innovante.
D’ailleurs, nous réinvestissons un tiers de nos bénéfices, pour rester toujours aussi innovants et proposer en prestation de service l’une des plus performantes plateformes de caractérisation /fabrication / contrôle d’Europe.

Plus d’infos : www.idd-xpert.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

dix-neuf − cinq =