Fusalp traverse l’Atlantique grâce à la famille Lacoste

Fusalp est un véritable symbole du savoir-faire français dans le monde du ski. D’une petite boutique en Haute Savoie à un fournisseur des Jeux Olympiques, cette marque a su évoluer au fil du temps sans jamais perdre son côté chic et authentique.

Fusalp, possède depuis 2014 des actionnaires très célèbres. Sophie et Philippe Lacoste, ainsi que la femme de Philippe, Mathilde, ont vendus les parts de l’entreprise Lacoste, créée par leur grand-père, René Lacoste au groupe Suisse Maus, pour un milliard d’euros et ils cherchaient un nouveau challenge. Une fois qu’ils ont jeté leur dévolu sur Fusalp, l’affaire se fera très vite et ils détiennent une participation majoritaire dans la marque de vêtements de ski haut de gamme.

Entre lac et montagne, c’est à Annecy que Fusalp a grandi et prospéré. Créée en 1952 par deux tailleurs de cette ville, Fusalp a rapidement révolutionné les vêtements de ski. Leur savoir-faire issu de leur expérience dans la haute couture et leurs coupes originales leur ont permis de développer des produits innovants pour l’industrie du ski.

Le savoir-faire Fusalp

Dans cette région qui abrite de nombreux champions, règne un esprit de compétition qui occupe une place importante dans l’univers créatif de la marque. Ainsi, la performance et la compétition sont les inspirations des vêtements Fusalp.

Alexandre Fauvet – PDG de Fusalp (et ancien, lui-aussi, de chez Lacoste SA) depuis 2014 parle de la marque : « Fusalp fait partie des marques du patrimoine olympique français. Elle a une très longue et riche histoire en France et à l’étranger, ainsi qu’un savoir-faire produit axé sur l’innovation. Fusalp a inspiré les créateurs de mode des années 1960 et 1970 et a lancé très tôt sa propre collection de prêt-à-porter ».

 Le premier pantalon de ski stretch « Fuseau », produit emblématique de la marque, a été réalisé pour les compétitions sportives dans les années 1950. Leur coupe fuselée associée aux premiers tissus innovants et techniques lui confère une allure stylée et d’excellentes caractéristiques techniques, synonymes de performances au top.

Tombé presque dans l’anonymat et les oubliettes, surtout après le dépôt de bilan de 1984, Fusalp a su rebondir pour devenir une marque chic et urbaine, grâce au trio d’investisseurs venus tout droit de l’univers du tennis.

Et aujourd’hui ?

Fabriqué avec de nouveaux tissus techniques, le Fuseau est devenu un article de mode unique et indispensable sur les sentiers. Aujourd’hui, Fusalp ne se concentre plus uniquement sur les vêtements de ski et l’entreprise se développe dans d’autres secteurs.

Avec des ambassadeurs de la marque comme Antoine Dénériaz, médaillé d’or olympique en descente en 2006, la marque s’est entourée d’experts qui contribuent à développer de nouveaux produits innovants. Grâce aux retours des athlètes, la marque a su adapter ses technologies textiles pour plus de légèreté, d’imperméabilité, de respirabilité et de chaleur.

A la conquête de l’Amérique

Désormais, Fusalp, va s’attaquer à l’Amérique. Dès le mois de novembre prochain, elle va ouvrir un premier magasin dans la célèbre station de ski d’Aspen, dans le Colorado. Puis ce sera le tour de New-York et quelques autres lieux incontournables aux USA. Aujourd’hui, Fusalp c’est bientôt 50 boutiques à travers le monde et un objectif de chiffre d’affaires de plus de 40 millions. En 2014, lors de la reprise, le chiffre d’affaires n’était que d’a peine 6 millions d’euros… Et la famille Lacoste ne compte s’arrêter là, elle veut attendre les sommets avec Fusalp, et le marché mondial des vêtements de sport devrait atteindre 250 milliards en 2026.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

treize − 2 =