Selon RTL, un nouveau club parisien pourrait voir le jour dans les mois à venir. Il naîtrait de la fusion de trois entités: le Paris FC, le Racing Colombes 92 et Juvisy.

La création d’un grand club de football en Ile-de-France capable de concurrencer le PSG est un vieux serpent de mer est un vieux serpent de mer. 

Une fusion annoncée

Alors que le Red Star (Ligue 2), le Paris FC (National) et Créteil (National) vivent depuis des années dans l’ombre du PSG, des investisseurs dont l’identité reste confidentielle planchent sur la création d’un deuxième club de football d’élite dans la capitale.

Des négociations sont actuellement avancées entre le Paris FC et le Racing Colombes 92, qui évolue en DH, pour mener à bien ce projet. Le club de Juvisy qui possède une section féminine d’élite, pourrait lui aussi se joindre à la nouvelle entité, dont le siège administratif et le centre d’entraînement seraient hébergés à Colombes.

Réunir les meilleurs joueurs d’Ile-de-France

L’idée serait de créer un centre de formation dans les Hauts-de-Seine pour héberger les meilleurs jeunes d’Île-de-France, une stratégie qui n’est plus celle du PSG. Depuis l’arrivée des propriétaires qataris, les quadruples champions de France dépensent des sommes folles sur le marché des transferts.

Certains joueurs formés au club parviennent à se faire une place au milieu des stars (Rabiot, Aréola), mais la plupart quittent le club pour bénéficier de temps de jeu ailleurs.

Le nouveau projet parisien est donc à l’opposé de celui de « Qatar Sports Investments ». Le club en question pourrait voir le jour dès la saison prochaine en National si le Paris FC, 11e, s’y maintient. La FFF et le Conseil général des Hauts-de-Seine appuieraient l’initiative. Mais aucun stade d’accueil n’a été choisi.

Parmi les pistes explorées, Charléty, dans le 13e arrondissement de Paris, où évolue déjà le Paris FC, ou Jean-Bouin, tout près du Parc des Princes, où jouent les rugbymen du Stade français et les footballeurs du Red Star. Mais là, il risquerait d’y avoir un léger embouteillage.

Source : paristeam.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici