Lancée en avril 2015 par un ancien de LaFourchette, Patrick Asdaghi, et un ex-Google, Nicolas Baghdadi, FoodChéri a choisi d’intégrer l’ensemble de la chaîne de valeur, de la production à la logistique.

 La promesse est séduisante, un véritable dîner traditionnel avec une carte renouvelée quotidiennement (plats frais et desserts maison) pour moins de 10 € livré à domicile en moins de 20 minutes par des coursiers à vélo.

«La restauration livrée est aujourd’hui dominée par les restaurants de proximité classiques, type sushis ou pizzerias. Nous sommes convaincus que les acteurs capables de proposer une expérience sublimée de la livraison, en intégrant la technologie, le soin apporté au service et la qualité des produits, deviendront de nouveaux réflexes du quotidien. Nous rêvons en fait de bâtir un nouveau modèle de restauration adapté au style de vie des actifs urbains», indique Patrick Asdaghi.

Le positionnement de la jeune pousse a également convaincu les investisseurs : elle a réuni Breega Capital, Jacques Veyrat et la famille Paluel-Marmont dans un premier tour de table de 1 M€. Actuellement présente sur certaines zones parisiennes, FoodChéri va pouvoir se développer sur toute la capitale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici