Je m'abonne

En Irak, les investisseurs étrangers boudent un pays en crise

Entreprendre - En Irak, les investisseurs étrangers boudent un pays en crise

En Irak, la corruption endémique continue de faire des ravages dans toutes les couches de la société. Pour les entreprises étrangères qui tentent de s’implanter sur le marché irakien, le complexe environnement des affaires rend les retours sur investissement plus qu’incertains. Le français Orange et le koweïtien Agility en ont fait les frais et tentent, devant des tribunaux internationaux encore sourds à leurs demandes, de récupérer les centaines de millions d’euros perdues dans le pays depuis l’« affaire Korek ». Depuis 2013, les investissements directs à l’étranger en Irak sont . . .


Vous aimez ? Partagez !


Entreprendre est un média indépendant. Soutenez-nous en nous ajoutant à vos favoris Google Actualités :

Offre spéciale Entreprendre

15% de réduction sur votre abonnement

Découvrez nos formules d'abonnement en version Papier & Digital pour retrouver le meilleur d'Entreprendre :

Le premier magazine des entrepreneurs depuis 1984

Une rédaction indépendante

Les secrets de réussite des meilleurs entrepreneurs

Profitez de cette offre exclusive

Je m'abonne