Alors que la famille Pinault était déjà entrée en 2015 dans le capital de Courrèges à hauteur de 30 %, Artémis est à présent propriétaire de la totalité de l’emblématique marque française des années « sixties ».

Les tentatives de relance, le passage des deux célèbres créateurs  Meyer et Vaillant, et les investissements engagés  n’auront pas suffi à rééditer le succès de Courrèges. Artémis s’est armé d’un binôme féminin pour conduire le travail de reconstruction et apporter de la modernité à cette marque qui avait originellement vocation à « émanciper » les femmes.

Christina Ahlers, qui a fait ses armes au sein de la  marque suédoise de prêt-à-porter Acne Studios, a pris les fonctions de directrice générale début 2018, tandis que  Yolanda Zobel, passée chez Chloé et Jil Sander, assure désormais la direction artistique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici