Frédéric Walther, l’un des fondateurs et directeur général de Domitys.

C’est une belle réussite made in France que celle de cette entreprise qui domine le marché hexagonal en proposant aux personnes âgées non dépendantes un mode de vie à la fois actif et pratique. Frédéric Walther, l’un des fondateurs et directeur général, nous dévoile les secrets de Domitys.

Quelle est la spécificité de Domitys ?

Frédéric Walther : Notre groupe, qui a été fondé à la fin des années 1990 par Didier Jaloux, Jean-Marie Fournet et moi-même, propose des résidences pour les seniors, spécialement conçues et adaptées pour accueillir des personnes âgées non dépendantes, qui sont autonomes et peuvent vivre une retraite active. Nous ne sommes donc pas des Ehpad et il n’y a pas un staff médical dans les établissements Domitys comme c’est le cas évidemment, et à juste titre, dans les Ehpad où les pensionnaires sont majoritairement en état de dépendance.

Nos résidences disposent de locaux d’exploitation où les résidents peuvent bénéficier de tout un ensemble de services, de l’accueil au ménage en passant par la restauration, les activités ou encore les animations avec des équipes dédiées. Une partie de ces services entre dans le champ d’appli-cation de l’aide à domicile. Il y a actuellement près de 150 résidences Domitys, la majorité en France, mais aussi en Italie, en Belgique et à l’île Maurice. Nous avons 60 nouveaux chantiers en cours et 60 autres en développement, et d’ici la fin 2025, il y aura 250 résidences Domitys. Comme la population âgée sera de plus en plus nombreuse dans les prochaines années, notre secteur va connaître un développement encore plus important.

Quelle est la clientèle ciblée par Domitys et quels types de logements proposez-vous ?

Nous visons d’abord les 75-80 ans mais qui ne sont pas en situation de dépendance. Pour nos logements, cela va du grand studio d’1 pièce aux appartements de 3 pièces, avec évidemment tout l’équipement d’une habitation (cuisine, salle de bains, télévision, etc…) et un haut niveau de qualité.

Avec le Club Domitys, nos résidents peuvent jouir de différentes activités comme des animations, des excursions, des ateliers, une bibliothèque, une salle de jeux, des soirées thématiques ou encore d’équipements sportifs avec des salles d’entraînement ou des piscines, sans oublier des soins de relaxation. En fonction du lieu, des services offerts et de la superficie du logement où nos résidents ont élu domicile, la moyenne de la location mensuelle est de 1900 euros, avec des premiers tarifs démarrant à 800 euros et jusqu’à 3 000 euros pour des résidences très haut de gamme.

En fonction du lieu, des services offerts et de la superficie du logement où nos résidents ont élu domicile, la moyenne de la location mensuelle est de 1900 euros, avec des premiers tarifs démarrant à 800 euros et jusqu’à 3 000 euros pour des résidences très haut de gamme.

Alors qu’on évoque la difficulté pour les entreprises françaises à recruter actuellement, qu’en est-il chez vous ?

Je dirai que nous sommes plutôt favorisés par rapports à d’autres secteurs professionnels. Notre Groupe compte 4 000 collaborateurs, tous métiers confondus allant de l’accueil à l’animation en passant par la restauration, l’entretien, la blanchisserie, la sécurité, le marketing, la communication ou l’administratif. Nous avons mis en place un véritable outil de formation et fédérateur qui s’appelle Domitys Campus avec deux centres, l’un à Paris et l’autre à Tours. Nos collaborateurs bénéficient de formations régulières, soit directement, soit en mode distanciel.

Notre activité attire des jeunes ou des moins jeunes, car notre activité allie le service aux seniors, l’hôtellerie et les loisirs. Et nos résidents s’estiment à 97 % satisfaits de ce que nous leur proposons.

Quel a été le chiffre d’affaires 2021 de Domitys et qui sont les actionnaires de votre Groupe ?

Il était de 415 millions d’euros en 2021 et nous atteindrons sans doute les 500 millions pour 2022. Notre Groupe représente 26 % de parts de marché de ce secteur et l’actionnariat se décompose désormais ainsi : 67 % du capital est détenu par AG2R La Mondiale, 18 % par Nexity et 15 % par deux des fondateurs. Avec l’entrée capitalistique majoritaire d’AG2R La Mondiale en 2020, Domitys bénéficie de la confiance et du soutien d’un grand acteur institutionnel qui gère 15 millions d’assurés, ce qui représente un grand réservoir de retraités ou de futurs retraités.

De quelle manière Domitys approche ses futurs résidents en matière de communication ?

Nous avons une approche multi-canaux. Au niveau national, notre action digitale est très performante avec notre site qui affiche 120.000 visiteurs uniques chaque mois auquel il faut ajouter un centre d’appels interne. Domitys, ce sont aussi des spots publicitaires en télé, principalement sur les antennes de France Télévisions mais pas uniquement. Nous sommes aussi très actifs en matière de sponsoring sur de prestigieux évènements comme le Tour de France cycliste ou les grandes courses de vélo telles que Paris-Roubaix et Paris-Nice. Au niveau local, les quotidiens régionaux ou les radios sont régulièrement nos interlocuteurs et le bouche à oreille nous permet d’entrer en contact avec de futurs résidents.

C’est donc une stratégie globale qui passe aussi par des séjours découvertes : nous proposons à des seniors de découvrir l’offre Domitys pendant quelques jours ou quelques semaines, à leur choix, avec des tarifs préférentiels. Et je n’oublie pas le rôle joué dans notre notoriété par la comédienne Danièle Évenou qui, depuis 10 ans, est notre ambassadrice et intervient régulièrement dans nos campagnes de communication ou inaugure de nouvelles résidences.

Après la France, la Belgique et l’Italie, Domitys vient de s’implanter à l’île Maurice avec Le Domaine de Grand Baie. C’est une autre forme de résidence ?

Il s’agit d’un projet que j’ai porté à bout de bras depuis près de 8 ans après avoir rencontré un promoteur immobilier dans ce beau pays de l’Océan Indien. C’est la première résidence « resort » lancée par Domitys avec 165 appartements qui a ouvert ses portes à la fin de 2021. Le Domaine de Grand Baie, situé sur la côte nord-ouest de l’île Maurice, propose à ses clients des logements de grand standing avec les services d’un hôtel de luxe.

Ce n’est ni un hôtel, ni un club de vacances mais un produit original où peuvent se mélanger les générations, les nationalités ou les couches sociales, avec évidemment une offre principalement pour les seniors, mais pas uniquement. Et ce projet est un peu le symbole d’un concept qu’on pour-rait appeler « Domitys Voyages » et sur lequel nous travaillons en partant d’une constatation : beaucoup de retraités non dépendants aiment et veulent voyager. Cela passera par un développement encore plus intense sur le plan de notre implantation à l’international.

C’est ainsi que début 2025, nous ouvrirons une résidence Domitys à Vilamoura, une station balnéaire réputée au Portugal. Et de nouveaux projets sont également en cours en Asie Pacifique en association avec le groupe singapourien Ascott.

Propos recueillis par René Chiche



LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

19 + 4 =