Ancien conseiller financier chez Ernst et Young, Stéphane Bridé vient d’être nommé ministre de l’Economie et vice-Premier ministre de la Moldavie.

En France, seuls les initiés ont entendu parler de Stéphane Bridé. Ce Français de 43 ans, conseiller financier réputé, vient d’être nommé ministre de l’Economie et vice-Premier ministre de la Moldavie.

Sa mission : redonner du souffle a la Moldavie, le pays le plus pauvre d’Europe. 

« L’opportunité s’est présentée en début d’année avec le Parti démocrate de Moldavie, qui était à la recherche d’un expert d’origine européenne connaissant le contexte moldave »,  confie Stéphane Bridé dans un entretien accordé à l’AFP mercredi 8 avril. 

Après dix-huit ans au service du prestigieux cabinet d’audit Ernst&Young,  Stéphane Bridé a acquis la nationalité moldave en 2013.
La Moldavie a enregistré en 2014 un produit intérieur brut représentant à paine 0,3% de celui de la France et souffre cruellement de la récession.

« La Moldavie est aujourd’hui au carrefour de plusieurs facteurs : la crise en Russie, qui a occasionné des turbulences dans la région et dans l’économie moldave, et la guerre en Ukraine qui a évidemment eu son impact », explique Stéphane Bridé à l’AFP. Mon expérience de plus de vingt ans dans le domaine privé me permettra d’interagir (…) de manière à faciliter l’arrivée d’investisseurs étrangers. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici