Située en Seine-Saint-Denis à seulement 5 km de Paris, La Courneuve est une commune très bien desservie d’environ 45 000 habitants. L’ancien village agricole ensuite industrialisé dès le 19e siècle, regroupe aujourd’hui près d’un millier d’entreprises, ce qui représente 13 500 emplois. La ville compte également plusieurs zones d’activités économiques et accueille des projets ambitieux.


En 2018, la Banque de France y a notamment inauguré son nouveau « pôle fiduciaire national ». Le point avec Gilles Poux, maire de La Courneuve depuis 1996.

Comment décrivez-vous La Courneuve ?

Gilles Poux : C’est une ville populaire qui s’est développée avec l’essor de l’industrie au début du 20e siècle. La Courneuve s’étend sur 750 hectares qui peuvent se décliner entre les 250 hectares du parc départemental Georges-Valbon, 225 hectares de zones économiques et 270 hectares d’habitat et d’équipements publics.

L’une des autres caractéristiques de la ville, c’est qu’elle compte quelques 45000 habitants venant de tous les continents avec 100 nationalités différentes.

Quels sont ses atouts ?

Son premier atout est sans doute sa proximité avec Paris, tout comme sa très bonne accessibilité. A La Courneuve, nous disposons d’une gare de RER B, d’un terminus de métro, d’un tramway qui traverse la ville de part en part, et de deux autoroutes.

Pour les entreprises, ce n’est pas anodin ! Nos zones d’activités accueillent un nombre non négligeable d’entreprises spécialisées dans la logistique en raison de la proximité de la ville avec la capitale. Depuis La Courneuve il est également pratique de rayonner vers le nord-est de Paris et la région parisienne.

ZAC des Six routes

Le projet d’implantation d’une gare au carrefour des Six Routes, dans le cadre du réseau de transports du Grand Paris, est un facteur de développement pour tout le secteur. La mobilité des habitants et la diversification des activités sont les deux enjeux majeurs de ce projet.

Plaine Commune et la ville de La Courneuve vont créer une Zac en 2019 afin de mettre en œuvre le projet urbain qu’elles étudient actuellement sur le secteur des Six Routes. En effet, ce secteur bénéficiera en 2023 de l’arrivée de la gare des Six Routes, ligne 16-17 du réseau du Grand Paris Express.

Le chantier de la gare, mené par la Société du Grand Paris, a commencé en octobre 2016. L’architecte Louis Paillard, accompagné par le promoteur Pichet, a été désigné pour la réalisation des logements qui seront construits au-dessus de la gare.

Le quartier des Six Routes, bénéficiant déjà du tramway T1 et de nombreuses lignes de bus, constituera ainsi un pôle de transports majeur, d’autant plus que la gare du RER B La Courneuve-Aubervilliers se trouve à 650m de celle du Grand Paris Express.

Le carrefour des Six Routes fait aujourd’hui l’objet d’une étude d’intermodalité par le Conseil Départemental de Seine-Saint- Denis et devrait voir sa géométrie fortement reconfigurée. L’objectif est d’en faire un lieu plus urbain où de nouvelles constructions pourront venir s’installer.

Il s’agit en effet de constituer un véritable « morceau de ville » durable, une nouvelle polarité, en accompagnement de la nouvelle gare de métro, tout en faisant lien avec les autres quartiers de La Courneuve (Quartiers Nord, Quartiers Ouest, Centre-Ville et le Parc Départemental).

Enfin, une étude urbaine sur l’accessibilité du parc interdépartemental des sports Marville depuis les Six Routes devrait prochainement démarrer dans le cadre des Jeux Olympiques de Paris 2024. Le site accueillera en effet les épreuves de water-polo.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici