Consommer cinq fruits et légumes par jour, la rengaine est bien connue et n’en reste pas moins essentielle. Alexandre Japy a créé des solutions toutes faites, pour des légumes cuisinés, sains et savoureux.

Manger des légumes est primordial pour la santé des enfants comme des adultes. Pourtant le constat est là, les Français ne consomment que très peu de légumes de saison et continuent à acheter des plats industriels, souvent accusés de participer à la prise de poids en raison d’un excès de sel, de sucres et de graisses, sans oublier des additifs peu naturels.

Un ingénieur au potager

Alexandre Japy a donc décidé de lutter contre cet état de fait. Une décision pas si évidente au départ, si l’on se fie aux belles études d’ingénieur en génie électrique qu’il a faites, sans oublier SupdeCo Paris.

Il intègre le groupe l’Oréal, devenant un spécialiste de la Supply Chain au fil des promotions qui jalonnent son parcours. Un métier intéressant et prenant, aux missions variées, sans oublier le côté rémunérateur.

Sauf que… on ne se remet jamais totalement du souvenir du potager de sa mère et de sa grand-mère, et d’une éducation qui met le goût au premier plan. Après 25 ans de bons et loyaux services, ce passionné de bonne cuisine qui rêvait d’être chef se lance après un congé sabbatique dans la création de son entreprise en 2016 avec La Brouette.

Tout est dans le contenu

Alexandre Japy ne s’est lancé qu’après avoir réfléchi et validé son idée et son concept : partager le « manger bon et sain » sur le segment des légumes. Notre homme est cartésien et la situation en matière de nutrition est de plus en plus claire : la consommation de protéines est en régression, les plats préparés ou cuisinés, que l’on consomme à la cantine ou à la maison sont fréquemment « trop », trop salés, trop sucrés, trop gras, etc.

Sans oublier la critique principale : ils n’ont plus le goût des « vrais » légumes du potager. Le créneau de La Brouette est tout trouvé. Il s’agit de légumes frais, à 90% d’origine française, sans additifs, sans colorants et sans conservateurs.

De plus, le produit se veut pratique : des sachets de légumes cuisinés et donc déjà cuits, pour deux, qui se gardent plusieurs semaines au réfrigérateur et que l’on fait simplement réchauffer de préférence au bain marie ou dans une poêle, voire au micro-ondes. Quelques minutes suffisent pour manger sain que l’on soit chez soi ou au bureau.

Sa botte secrète

Il y a un secret bien gardé autour des produits de la jeune entreprise : celui la cuisson. Alexandre Japy a travaillé avec Bruno Goussault, du CREA (Centre de Recherche et d’Etudes pour l’Alimentation) dont l’obsession est la cuisson à température optimale permettant de garder tous les arômes, saveurs, vitamines et nutriments.

L’homme est très connu du milieu des grands chefs pour son savoir-faire et le duo avec Alexandre a fonctionné. Mais un secret est un secret ! Nous ne pourrons donc pas vous le dévoiler.

Des ambitions clairement affichées

L’équipe de La Brouette est aujourd’hui de 7 personnes et l’année 2018 a terminé sur un chiffre d’affaires de 250 000 euros, à 70% de croissance. Pour l’année 2019, les objectifs ont été fixés.

Il s’agit de doubler l’activité si possible en moins d’un an. Cela passe évidemment par une augmentation de la distribution avec en premier lieu un renforcement sur les canaux existants, mais aussi un investissement pour aller sur le Food Service, grâce aux produits très qualitatifs.

Alexandre Japy conclue : « En parallèle de ce développement commercial, nous finalisons une gamme individuelle cette fois, qui va nous permettre de répondre à la forte demande de plats préparés de légumes frais de qualité. A moyen terme, nous prévoyons la consolidation de nos positions actuelles et un développement international, pourquoi pas vers les pays du Nord de l’Europe où la demande est très importante pour nos produits. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici