Le géant chinois des équipements réseau et de télécommunications peut pousser un ouf de soulagement après avoir reçu l’autorisation du gouvernement britannique pour installer son réseau 5G en Grande-Bretagne. Quoi que cette autorisation attribue un rôle restreint à ce fournisseur chinois basé dans la ville de Shenzhen dans le sud de la Chine, son vice-président y voit tout de même un début de solution qui pourra conduire à une autorisation plus large.

« Cette décision basée sur des preuves aboutira à une infrastructure de télécoms plus avancée, plus sécurisée et plus économique, adaptée à l’avenir », a affirmé Victor Zhang, vice-président de Huawei.

La décision a été prise presque un an après que le gouvernement britannique a déclaré qu’il réfléchirait à la possibilité d’autoriser l’installation du kit d’infrastructures de Huawei pour le réseau mobile 5G du pays.

Certainement que plusieurs autres pays européens, dont l’Allemagne, emboiteront également les pas à la Grande Bretagne. Ceci est d’autant plus vrai dans la mesure où l’installation du réseau 5G serait plus coûteuse si on le faisait sans les équipements Huawei. C’est en tout cas ce qu’affirment certains dirigeants européens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Tapez votre commentaire
Entrez votre nom ici

9 + neuf =