Accueil > Piscines : le made in France fait recette

Piscines : le made in France fait recette

Entreprendre.fr

Au 2ème rang mondial grâce à un savoir-faire reconnu, la piscine française se porte bien et s'exporte.

Quelle spectaculaire croissance ! En 1 an, le marché des piscines s’est envolé de +14% en valeur et de +19% en volume, pour atteindre un niveau proche de l’année record de 2007*. De quoi redonner le sourire aux 3.900 entreprises membres de la Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa.

 

Fin 2016, on dépassait 1,9 million de piscines dans l'Hexagone. Avec près de 83.000 nouveaux modèles installés l’année dernière, le territoire compte désormais 1,14 million de bassins enterrés (+39.212 vs 2015) et 769.500 hors sol (+43.750 vs 2015). Pour 2017, les professionnels ont toutes les raisons d’être optimistes au regard du nombre de devis établis, en hausse de +6,5% par rapport à 2015.

 

« Le marché continue d’évoluer favorablement en ce début d’année et les carnets de commandes se remplissent bien. Comme toujours, la météo sera un facteur déterminant pour la signature des bons de commandes. Il est aussi possible que l’année électorale perturbe un peu le marché. Nous restons cependant raisonnablement optimistes », affirme Gilles Mouchiroud, président de la FPP.

 

Un savoir-faire reconnu

 

Deuxième marché mondial (après les États-Unis) et 1er en Europe, la piscine française jouit d'une expérience et d'un savoir-faire reconnus. « La France préside le comité européen de normalisation sur les piscines familiales créé à la demande française. Et la FPP est la 1ère fédération en Europe », souligne son président.

 

Depuis 4 ans, la Fédération s'est ainsi dotée d'un label, Propiscines, qui garantit l'engagement du professionnel en matière de sécurité, d'assurances, de respect de l'environnement, de relation client…

 

« Nous sommes l’un des seuls pays en Europe à avoir un diplôme de l’Éducation nationale pour les techniciens aux métiers de la piscine : le brevet professionnel qui vient d’être révisé cette année et dont la nouvelle mouture sera proposée à la rentrée 2017 en alternance. Nous avons également un concours des meilleurs apprentis de France et des Meilleurs ouvriers de France pour les métiers de la piscine », rappelle Gilles Mouchiroud. Pourtant, le secteur manque cruellement de main-d'œuvre.

 

À peine une centaine de jeunes sortent diplômés des 7 centres de formation en France, loin des 1.000 apprentis que les entreprises affirment pouvoir embaucher.

 

Par-delà nos frontières

 

Les fabricants et distributeurs français de la filière exportent 19% de leur CA, dont 45 à 50% dans les pays européens des 28 États membres, 10 à 15% au Moyen-Orient, 10 à 15% en Asie du Sud-Est, 5% en Afrique, 10 à 15% dans les DOM-TOM et autres, et moins de 5% sur le continent américain.

 

Quant à la concurrence étrangère sur le sol français, elle est quasi nulle. « Les entreprises de la filière française permettent de répondre aux différentes demandes qui vont de la piscine hors sol aux piscines équipées haut de gamme en passant par les modèles vendus en kit, mais également adaptés à toutes les catégories socio professionnelles : piscines en maçonnerie, industrialisées, coques, béton armé, revêtement liner, silico-marbreux, carrelage... La concurrence étrangère se trouve en faible proportion dans certains modèles de piscines d'entrée de gamme (piscines hors sol, coque polyester, spas…) mais également dans la fourniture de matériels d’équipement (pompes, filtres, robots, abris de piscines). »

 

La bonne santé du secteur, en partie liée au fort engagement des professionnels en termes de qualité et d'innovation, permet ainsi aux acteurs tricolores d'accélérer leur développement national et international, avec des ventes en progression en Espagne, en Italie et en Allemagne notamment.

 

* Sources Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa

NOTRE KIOSQUE
En ce moment
A lire aussi
RECEVEZ
NOS DERNIERS
ARTICLES EN DIRECT
REJOIGNEZ LA COMMUNAUTE DES ENTREPRENEURS :